Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
DIANE DE POITIERS de Didier LE FUR :

   Didier Le Fur est un spécialiste  reconnu du XVe et XVIe siècle, il a déjà publié  des biographies de grandes qualités sur Louis XII, Charles VIII, Henri II  et un François Ier  qui a été unanimement  célébré  par ses confrères.   Reste que Le Fur déteste par dessus tout les constructions autobiographiques spécieuses  où s’accumulent  les erreurs et les approximations  historiques.  Il n’a pas son pareil pour déconstruire une autobiographie un peu trop belle pour être vraie avançant méthodiquement et éliminant tous les faits non avérés afin d’approcher au plus près la vérité d’une vie.

   Sa biographie de “Diane de Poitiers” n’échappe pas à la règle. Appartenant au club très fermé des femmes influentes de son époque telles que Anne de Beaujeu, Catherine de Médicis, Anne de Bretagne,  Louise de Savoie,  Marguerite d’Angoulème,  Anne de Pisseleu, Diane de Poitiers  symbolise le triomphe du pouvoir au féminin.  On la présente comme la reine des favorites royales  parce qu’elle aurait transformé un jeune homme peut  prometteur  en un souverain magnifique qui ne sera autre qu’Henri II.  “Aussi aux armes de la séduction, elle aurait ajouté celle d’une étonnante intelligence, qu’elle aurait nourri du savoir des autreurs anciens, et de celui des intellectuels de son temps …” Mais le Fur ne laisse pas la légende s’installer – du moins dans sa biographie -  l’histoire est trop séduisante  pour être vraie.  Diane de Poitiers n’a pas, comme certains l’ont affirmé, géré les intérêts de sa famille comme les affaires du  pays, avec sérieux et expérience, et les hommes qui l’entouraient n’étaient pas que ses exécutants.

   L’historien nous offre de redécouvrir la vie d’une femme qui  fut l’une des figures de son siècle.  Car loin d’une légende écrite par d’autres beaucoup plus tard Diane de Poitiers reste une personnalité passionnante dont la vie fut une aventure hors du commun.  Le Fur à l’honnêteté de reconnaître les zones d’ombre  de cette trajectoire si particulière, celles à propos desquelles  on ne peut émettre que des hypothèse. Enfin la réflexion de l’historien interroge l’imaginaire  de notre pays qui fit une place si particulière à  cette femme hors norme dans notre roman national.  Un ouvrage exigeant et éclairant.

Hugues DE SINGLY 

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera alors envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir. La santé du livre dépend de la santé des librairies. 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter       

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE

 

 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :