Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
GABRIELLE D’ESTREES OU LES BELLES AMOURS d’Isaure DE SAINT PIERRE :

   Voilà un destin qui se forgea et se dénoua en quelques années. Il fut celui d’une femme dont la beauté émerveilla tous ceux qui la rencontrèrent.  Ses cheveux d’or, son teint de porcelaine, ses yeux d’un bleu unique, tout en elle suscitait le désir et en particulier celui du roi Henri IV qui fait sa connaissance alors qu’elle n’a que 17 ans.

   La romancière et historienne Isaure de Saint Pierre parvient dans “Gabrielle d’Estrée ou les belles amours” à reconstituer sur le mode du récit les grands et les petits moments d’une existence hors du commun.   Le fil conducteur qu’a choisi  l’écrivain est évidemment  son histoire d’amour avec  le roi de France Henri IV. Il tombe amoureux d’elle dès qu’il la voit, elle est très jeune  mais elle lui résiste. Il va devoir s’employer pour la séduire. Future duchesse de Beaufort, elle en aime un autre et Henri de Navarre est son aîné de vingt ans. Il a de mauvaises habitudes, grignote de l’ail et attache assez peu d’importance à son apparence.  

      La conquête de Gabrielle va exiger qu’il change  profondément et  Isaure De Saint Pierre  sait relater avec beaucoup de talent les stratagèmes du roi.  “Lorsqu’elle descendit de son carrosse devant la tente royale, elle était éblouissante dans une lourde robe de la teinte de ses yeux, toute lamée d’argent . Il se précipita à ses genoux, baisant avec transport une jolie main parfumée qu’on lui abandonna.  Elle fut surprise en l’apercevant. Ses cheveux étaient propres et soyeux, sa barbe finement taillée. Un pourpoint cramoisi moulait avantageusement son corps  de cavalier  et sa fraise était bien gaufrée.”  Le rude gaillard se métamorphose pour emporter le coeur de la belle Gabrielle.  La passion va bientôt être partagée et l’idylle entre le roi  et celle qui devient alors sa maîtresse, entre dans l’Histoire.

   Isaure de Saint Pierre connait parfaitement cette période historique ainsi que tous les petits détails qui la caractérisent et dont elle constelle son roman.  “Gabrielle d’Estrées ou les belles amours” réussit une plongée très réaliste au coeur d’un XVIeme siècle qu’elle sait nous rendre proche à travers un récit d’une grande habileté narrative. Une délicieuse friandise littéraire.

Appoline SEGRAN 

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera alors envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir. La santé du livre dépend de la santé des librairies. 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter        

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE

 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :