Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
LA PREMIERE FOIS QUE J'AI ETE DEUX d'Archibald PLOOM :

 Archibald Ploom nous propose avec “La première fois que j’ai été deux” un roman d’initiation amoureuse plein d’esprit, de verve  et de profondeur psychologique.  Son héroïne, Karen Traban, est une jeune fille qui vit en banlieue parisienne, ce pourrait être dans bien des villes de la grande conurbation qui entoure Paris. Ici ou là , peu importe,  des millions de jeunes gens débutent leur vie dans ces cités qui se ressemblent toutes et où les existences se dupliquent  entre des murs qui  résonnent des mêmes histoires.  Mais parfois un événement peut faire basculer un destin au point d’influencer définitivement le cours d’une existence. 

    L’action du roman se déroule au début des années 2000, Karen Traban est en Terminale et vit seule avec une mère dépressive dans un presbytère transformé en bibliothèque proliférante. Elle est brillante, musicienne et adore danser mais l'amour n'est jamais au rendez-vous, les garçons de son âge lui semblent sans intérêt. Quand un jeune anglais, Tom, arrive au milieu de l'année scolaire dans sa classe, Karen le prend immédiatement en grippe... Elle ne sait pas encore que ce jeune homme si différent des autres va changer sa vie.

    La première fois que j’ai été deux” est une oeuvre profondément contemporaine, de celle  qui révèle  la nature des sentiments  qui lient les êtres les uns aux autres à travers le temps.   Archibald Ploom parvient à immerger son récit dans le temps long de l’histoire, celui qui influence les êtres longtemps après que les événements se soient retirés au fond des mémoires.  Si l’amour est évidemment la thématique centrale du roman ce serait une erreur de le réduire seulement à cela. Ploom a une théorie sur le sujet, pour lui le sentiment amoureux doit être interprété à travers son époque et la force du roman tient dans sa capacité à relier  de manière inattendue  le passé  - en particulier les événements qui bouleversèrent l’Europe durant la seconde guerre mondiale.  Le récit nous entraine en Angleterre, en Pologne et en Allemagne avant de revenir en France où Karen commencera une nouvelle vie.

   "La première fois que j'ai été deux" est un roman profond et intimiste qui peint le passage de l’adolescence à l’âge adulte avec finesse et délicatesse. Archibald Ploom nous propose un récit voyageur et une fresque historique que la naissance d’un amour vient ponctuer comme un message d’espoir.  La vie de Karen en sera changée et sa vision de monde transformée.  Où comment ce qui aurait pu être un roman d’amour classique nous plonge au coeur d’un passé sans lequel  notre présent n’existerait pas, ni l’amour d’ailleurs. Une vraie réussite littéraire.    

Appoline SEGRAN 

© Culture-Chronique --                                                

--       Acheter le roman en format numérique ou papier

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter       

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE  

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :