Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
AUX VENTS MAUVAIS d'Elena PIACENTINI :

« Aux vents mauvais » le dernier polar d’Eléna Piacentini, nous permet de retrouver une vieille connaissance, tout comme elle corso-lilloise ; le commandant Pierre-Arsène Léoni. Cet improbable assemblage corso-lillois est composé de force, de caractère, du feu du nielluccio ou du sciacarello et influencé par l’amertume pragmatique du houblon.

Les vents mauvais qui balaient les Flandres, les Weppes, la Pévèle ou encore Roubaix et Lille-Sud sont le trait d’union entre l’extrême misère sociale d’une partie de l’aire urbaine lilloise et une désuète petite bourgeoisie brune et catholique embourbée dans sa chôra. 

Mais cette œuvre ne se borne pas à cette simple dichotomie sociale. S’entrecroisent des destins singuliers que le meurtre réunira. À la sempiternelle misère sociale des gosses de la DDASS trimbalés de famille en famille, se mêle le déracinement forcé d’autres pauvres gosses réunionnais parachutés dans la diagonale du vide. Des champis du 21ème siècle face aux nazillons péri-urbains aux joues rougies par l’excès de fer. Des champis face à l’extrémisme religieux d’une bêtise sadique et d’actualité.

Ce polar est très rythmé, l’intrigue parait simple au départ mais se complexifie au point de la rendre attachante, passionnante. Les personnages, en proie parfois aux maux intérieurs, forcent à l’empathie. On ne peut rester insensible à ce déferlement d’humanité. 

Celle-ci est versée avec justesse et parcimonie et nourrit les histoires, les rend crédibles.  L’auteure est de fait d’une étonnante justesse scientifique quand elle dénonce le rôle de l’Etat dans ces drames sociaux.

Ce polar est à lire et le Nord peut s’enorgueillir de ne plus avoir comme tête de gondole de sa littérature, Steevy Boulay et son œuvre royaliste.

Imanol SIBERNA

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera alors envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir. La santé du livre dépend de la santé des librairies. 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter       

 

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE  

 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :