Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
OSTENDE 21 d’Arthur LOUSTALOT :

 Ostende 21”  est un roman d’amour fou. Une oeuvre spiralée qui entraine le lecteur au coeur de la passion, celle d’Adèle et Joseph. Ils sont follement épris l’un de l’autre et rêve d’habiter Hambourg, où ils apprendraient l’allemand, élèveraient un enfant et commenceraient une nouvelle existence.  Mais ce sont des rêves, rien que des rêves. Un jour lors d’un petit voyage ils se retrouvent à Ostende, cette étrange ville balnéaire de Flandres avec sa promenade interminable balayée par le vent et son incroyable casino, le Kursaal,  énorme bloc de béton  armé de forme rectangulaire où les joueurs  de toute l’Europe viennent se perdre.

  Le Kursaal va devenir pendant quelques jours le pivot d’un manège insensé où les mises succèdent aux mises, les gains aux pertes.  Adèle et Joseph se laissent porter par cette nouvelle passion. Ils sont rapidement adoptés par les algorithmes des machines du casino qui savent accorder une récompense au moment opportun. Ils flanent entre le tables de jeu avant de choisir celle à laquelle ils tenteront leur chance.  Ils perdent, ils gagnent mais ils se sentent vivre.  L’amour et le jeu se superposent, se mêlent et se nourissent. Les deux amants  sont transportés dans un incroyable  tourbillon derrière les murs du Kursaal.

   De retour  à Paris  Adèle et Joseph vont retrouver le cours d’une vie plus calme, plus sereine. Trop calme en vérité. Désormais leur existence leur parait insuffisante.  Il ressente un manque. Seul le retour au casino peut leur offrir l’intensité dont ils ont désormais besoin…

   Arthur Loustalot  nous offrent avec “Ostende 21”  une mise en abyme où une passion ne peut ouvrir que sur une autre passion, plus forte, plus exigente, plus profonde.  L’écrivain se fait le peintre d’une folie portée à son acmée.  Un roman puissant comme un alcool fort.  

Archibald PLOOM 

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera alors envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir. La santé du livre dépend de la santé des librairies. 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter       

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :