Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
EQUATEUR d’Antonin VARENNE :

    Antonin Varenne s’est affirmé depuis une décennie comme l’un des maîtres hexagonaux du roman d’aventure.  “ Trois mille chevaux vapeur” a été une révélation pour nombre de lecteurs, roman à la croisée des chemins du western, du roman de guerre, du polar et de l’aventure intérieure. Un récit  immersif  au cœur d’un pays  qui conquiert son espace et  qui fait du chemin de fer son instrument  de conquête.  « Equateur » confirme  l’incroyable  inspiration  d’Antonin Varenne pour la seconde moitié du XIXeme siècle américain, période charnière où les Etats Unis  accélèrent leur développement et achèvent de se stabiliser géographiquement.

   Le personnage principal du roman, Pete Ferguson, un homme à la recherche d'une rédemption, mais aussi d'un monde meilleur. Il n’a rien n'est pas un héros, c’est plutôt un homme qui fuit son passé et va traverser pour cette raison une partie du continent américain des grande plaines des USA vers l'Amérique Centrale à la fin du XIXeme siècle.  « Equateur »  traverse les grands espaces de l’Ouest américain que la guerre de sécession a ravagé  jusqu’à la frontière entre Guyane  et Brésil  en passant par la révolution libérale Guatemaltèque.

   Antonin Varenne  nous propose rien moins qu’une odyssée flamboyante, celle d’un homme complexe aux ambitions contradictoires à la fois voleur et incendiaire, déserteur et aventurier.   Ferguson  est un homme en fuite  et ce qu’il découvre au fil de de son périple n’a finalement  rien de positif. Partout  la colonisation a fait des ravages et l’homme blanc est rarement synonyme de bienfait, bien au contraire.  Varenne construit son récit  sur une solide documentation qui donne au roman une crédibilité historique que les spécialistes apprécieront.

  « Equateur »  conjugue toutes  les qualités du roman d’aventure et celles du récit historique.  Antonin Varenne  peint avec beaucoup de réalisme une fresque américaine qui n’est pas sans poésie.  On se laisse volontiers entrainer dans cette quête qui comme souvent  revient après un long voyage à son point de départ.  Entretemps,  nous  aurons beaucoup voyagé et appris…

Archibald PLOOM  

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera alors envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir. La santé du livre dépend de la santé des librairies. 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter       

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE  

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :