Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
LA GUERRES DES ENCYCLOPEDISTES de Christopher ROBINSON & Gavin KOVITE :

    Il y a quelque chose  d’un peu expérimental  dans le roman à quatre mains. Le résultat peut être extraordinaire ou totalement  raté.  Christopher Robinson et Gavin Kovite nous proposent une oeuvre surprenante qui se présente comme un roman d’apprentissage  et il faut avouer  que le résultat vaut  le détour.

Les deux personnages principaux Mickey Montauk et son meilleur ami Halifax Corderoy, deux hipsters de Seattle, s’apprêtent à terminer leurs études à Boston.  Mais au moment où  ils doivent  partir pour  la côte Est, Montauk qui est réserviste,  est rappelé par l’armée américaine pour  une mission en Irak.

   Cette séparation va engager les deux amis dans des directions très différentes.  On suit leurs trajectoires, leur confrontation  avec une réalité qui les oblige à reconsidérer leurs rêves. On retrouve dans cet ouvrage des bribes du passé  historique  récent des Etats-Unis quand le pays était engagé dans la guerre du Vietnam. Les personnages traversent les mêmes épreuves, les mêmes renoncements, les mêmes émotions. L’un est indirectement victime des décisions des dirigeants du pays, l’autre doit faire face aux désillusions de la vie.   La réalité de la guerre d’un côté qui renvoie à une irrationnalité difficile à encaisser pour un jeune américain, de l’autre les déboires d’un universitaire dont le cursus ne se déroule pas exactement comme il l’aurait souhaité.   Tout les éloigne l’un de l’autre et pourtant il vont rester en contact par le biais d’un article Wikipédia qui explique  le titre du roman.

   La page Wikipédia  “Les Encyclopédistes” va progressivement s’approfondir et prendre une tournure poétique.  Elle devient à la fois l’interface de leur amitié et la tentative héroïque de préserver quelque chose de ce qui a fait leur histoire.  “La guerre des encyclopédistes”   est une oeuvre surprenante qui  montre, à travers Montauk et Corderoy,  les deux faces d’une Amerique, celle qui  affronte la guerre  et celle qui ne veut pas regarder la réalité en face.  Un roman élégiaque puissant et fort ! 

Archibald PLOOM  

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera alors envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir. La santé du livre dépend de la santé des librairies. 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter       

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE  

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :