Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
LES BORGIA de Jean-Yves BORIAUD :

     Jean-Yves Boriaud nous propose avec “Les Borgia” un ouvrage historique de premier plan mais aussi une saga familiale qui combine aventure, ambition et tragédie ; au point que la mémoire de cette famille d’origine catalane va traverser l’histoire italienne  jusqu’à nos jours.  Ce que l’historien met rapidement en évidence c’est que si les “Borgia” doivent l’essentiel de leur notoriété à trois personnages exceptionnels,  Rodrigo (Alexandre VI) et ses enfants,  César et Lucrèce,  ils subissent en réalité  les effets d’un double regard.  L’un bienvaillant, en Catalogne,  exalte son histoire catalane. L’autre regard,  italien, nettement moins bienveillant, scrute  les  parts d’ombre  les scandales qui accompagnèrent  au XVeme siècle les pontificats “Borgia”.  Une légende noire  - à laquelle Victor Hugo contribua – accompagna dès lors l’histoire  de la famille.

   Boriaud point d’ailleurs que la descente aux enfers commença très tôt pour les “Borgia”. Il n’est, en effet, jamais bon pour un pape d’avoir pour successeur un homme que l’on a persécuté son pontificat durant comme ce fut le cas entre Alexandre VI Borgia et son successeur Jules II Della Rovere.  Mais l’exploration  de  Jean-Yves Boriaud va évidemment bien au-delà des deux pontificats Borgia. On apprend beaucoup sur les rapports des Borgia avec  la France,  les guerres de Romagne,  la possible inspiration Borgia  de la réflexion de Machiavel,  le “moment” Lucrèce Borgia mais aussi la personnalité souvent méconnue de Francesco Borgia, le saint de la famille. Autant de pièces du puzzle Borgia qui se trouve rassemblées dans cette incroyable et édifiante saga.

   L’historien met certains bémols à la diabolisation systématique de cette famille dont les visées politiques ont souvent dépassé les  intérêts familiaux.  Le temps des Borgia fut, Boriaud nous permet de ne pas l’oublier, celui de la chute de Constantinople et donc celui des armes dans une ville de Rome toujours en état de guerre civile larvée.  Cette passionnante  biographie familiale constitue aussi un coup de sonde éclairant sur une période de l’histoire européenne mal connue.

Hugues DE SINGLY 

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera alors envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir. La santé du livre dépend de la santé des librairies. 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter       

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE  

 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :