Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
NOUVELLE HISTOIRE DES GUERRES DE VENDEE de Jean Noel BREGEON et Gérard GUICHETEAU :

    Les guerres de Vendée  ont inspiré de nombreux historiens - et pour cause ! - elles furent aussi interminables que sanglantes. Chacun sait qu’elles débutèrent en 1793 mais beaucoup ignorent qu’elles se conclurent vraiment qu’en 1832.  On peut d’ailleurs  la qualifier de dernière guerre civile que notre pays ait connue  si l’on retranche évidemment l’épisode tragique de la Commune.  Elles rappellent par leur brutalité et leur acharnement dans l’ignominie les guerres de religions qui ensanglantèrent notre pays au XVIeme siècle.  Il s’agit donc d’un épisode de l’histoire de France copieusement étudié tout autant par les historiens royalistes que par les historiens républicains, chaque camp  façonnant sa mythologie  et orientant ses torrents de larmes.  L’historien Jean-Noël Brégeon et l’écrivain Gérard Guicheteau nous proposent avec    Nouvelle histoire des guerres de Vendée  une approche renouvelée  qui tente de dépasser l’héroïsme dont les deux camps ont fait preuve et les souffrances qu’ils se sont infligées.

   Dans les années 1990 des controverses ont porté sur la répression  des soulèvements de l’Ouest, de la Vendée  en particulier,  en 1793-1794.  Mais depuis des horizons nouveaux  ont élargi le champ d’investigation des chercheurs. Les problématiques étaient nombreuses. Quelles étaient les différences entres vendéens  et chouans?  Y eut-il plusieurs guerres de Vendée? Quelle fut l’étendue maximale de la révolte? Carrier à Nantes dépassa-t-il  les ordres du comité de salut public?  Pourquoi tant de viols et de supplices dans le bocage?  Pourquoi le district de Cholet fut-il détruit à 60% ?

  L’écrivain et l’historien vont reprendre ces questions  à partir  de deux partis pris qui  vont faire l’originalité de “Nouvelle histoire des guerres de Vendée”   :  l’anecdote  y est considérée pour  sa capacité à réveiller  les faits en redonnant  vie à une matière morte mais les auteurs  n'ont pas hésité à s’appuyer sur la prosographie qui s’attache à étudier la filiation et la carrière des personnages étudiés du côté vendéen comme du côté républicain. Il s’agit donc d’une expérience d’approche historique  qui accouche  d’un passionnant ouvrage bicéphale : l’écrivain s’attachant à donner un récit où  vécu et acteurs sont restitués, un historien qui dresse l’état des connaissances, de la recherche, avec le moins  d’a priori possible.    Une belle réussite sur le plan littéraire et historique.  

Hugues DE SINGLY

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera alors envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir. La santé du livre dépend de la santé des librairies. 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter       

 

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE 

 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :