Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
CERIUM de Gérard FILOCHE et Patrick RAYNAL :

Le polar à quatre mains est toujours une prise de risque narrative qui peut tourner rapidement  au calvaire  littéraire pour  le lecteur. Ce n’est pas le cas avec “Cerium” de Gérard Filoche et Patrick Raynal un roman qui nous plonge au coeur de la réalité sociale de notre pays quand un ouvrier chinois a le bras tranché dans son atelier du 3eme arrondissement de Paris.  Comme le dit l’inspecteur du travail Jean Carré  “ Le problème avec un bras coupé, c’est que ça produit un sacré volume de sang… Surtout quand il est sectionné brutalement, net.”   Carré est un habitué des sales affaires où le cambouis se mélange à l'hémoglobine mais il ne s’y habitue pas vraiment, d’autant que c’est le second bras qui tombe en deux mois et à deux rues de distance, difficile de croire qu’il s’agit simplement d’accidents du travail.

   L’enquête va rapidement s’orienter vers la piste criminelle et l’inspecteur du travail va devoir composer avec Dan Moïse un officier de police car rapidement le jeu va se brouiller, des lettres anonymes circulent accusant  des dizaines d’entreprises chinois  de se livrer à des trafics divers  orientant finalement les enquêteurs vers les mafias asiatiques. Mais l’inspecteur du travail,  contrairement à son collègue de la police,  trouve la ficèle un peu grosse et va rapidement explorer une hypothèse  moins exotique.  Mais il est bien seule face à un adversaire déterminé et sans vergogne.  

   “Cérium” est un roman profondément noir qui explore certaines dérives économiques au coeur de la capitale.  Les deux auteurs nous présentent un dossier très documenté où se mêlent  bien des pratiques douteuses qui peuvent aller jusqu’à l’assassinat. D’une grande efficacité narrative "Cérium" multiplie les pistes et les impasses pour déboucher sur  une réalité  troublante, nauséabonde et d’une immoralité désespérante.  Le fait que l’enquête soit menée par un inspecteur du travail renverse les standards du roman noir en nous proposant une grille de lecture originale et franchement rafraichissante.  Un roman à quatre mains qui mérite qu’on lui consacre quelques heures de lecture. 

Archibald PLOOM

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera alors envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir. La santé du livre dépend de la santé des librairies. 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter        

 

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :