Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
IDP 37 de Mathieu NEU :

Depuis “1984” d’Orwell  la question  de la surveillance  des citoyens  reste un sujet  de prospective intellectuelle  qui passionne les écrivains.  “IDP 37”  de Mathieu Neu se présente  comme une nouvelle proposition romanesque sur cette thématique.   Le titre est déjà une énigme en soi et le récit commence sur un mode assez festif mais en vérité la fête ne va pas durer très longtemps pour Paul, le personnage principal d’”IDP 37” .  Paul est dessinateur de presse et chacun sait que c’est une profession où l’irrévérence est tenue pour une qualité  professionnelle. 

   Le roman débute par une soirée masquée où Paul est invité. Il va faire  la rencontre  d’une jeune femme  qui ne dévoilera jamais son visage mais se montrera d’une curiosité insatiable à son sujet. A la fin de la soirée elle disparaît sans même laisser un numéro de téléphone.  Paul va tenter de la retrouver et son enquête va dévoiler  des secrets  sur la société  dans laquelle il vit et ces derniers sont très inquiétants.  Petit à petit il va découvrir  que son environnement ne correspond pas exactement  à ce qu’il pensait.  C’est le moment où le roman commence à glisser vers la dystopie.  Paul  s’aperçoit que le gouvernement a développé une véritable surveillance de masse.  L’administration a  créé un indice de personnalité – le fameux IDP -  et plus ce dernier est faible plus le citoyen est considéré  comme un rebelle à surveiller  de très près.  L’IDP de Paul et de 37 ce qui équivaut à un score plancher. Du coup il se sait observé en permanence.

   Mathieu Neu renouvelle avec beaucoup de talent le genre  dystopique sur les sociétés de surveillance de masse.  Evidemment le roman propose plus qu’un récit bien ficelé  sur un sujet  vieux  comme les institutions politiques.  Neu engage aussi une réflexion sur certaines dérives dont peuvent être victimes les démocraties.  En plein état d’urgence ”IDP 37”  constitue une excellente piqûre de rappel sur une question  qui restera toujours  d’actualité. 

Archibald PLOOM

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera alors envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir. La santé du livre dépend de la santé des librairies. 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter        

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE 

 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :