Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
DES VALEURS - UNE APPROCHE SOCIOLOGIQUE de Nathalie HEINICH :

Depuis des années la réflexion sociologique de Nathalie Heinich irrigue les sciences  humaines  d’analyses renouvelées  sur l’art contemporain,  le statut de l’artiste, la reconnaissance littéraire où encore l’identité féminine. Son oeuvre, à travers une alternance d’ouvrages de recherche et essais,  nous propose une pensée féconde et éclairante  où la question des valeurs est première.   Prolongeant le travail de Pierre Bourdieu  tout en prenant certaines distances avec son maître  - dont elle a su, soi dit en passant, interroger avec beaucoup d’intelligence sociologique dans “Pourquoi Bourdieu” le statut d’ousider que ce dernier faisait de lui-même -  Heinich  revient avec “Des valeurs” sur le point nodal de son travail et de son oeuvre.

   Le projet d’Heinich est inédit tant par rapport à la tradition philosophique qu’à la tradition sociologique car elle fait appel à deux niveaux d’énonciation  : normatif et constatif mais aussi analytico-descriptif . Si la “valeur” est bien  l’objet d’étude, c’est dans la discipline de la sociologie que s’inscrit ce projet. Comme le formule la chercheuse : “Quels que soient les matériaux utilisés  (corpus littéraires ou archives historiques, articles de presse, entretiens, observations, questionnaires statistiques), l’important est que l’on exerce pas une activité intellectuelle uniquement spéculative , comme dans le cas de la philosophie, mais que l’on raisonne à partir de l’expérience effective.”  Travailler sur “le rapport aux valeurs” exigera aussi de se détacher de la philosophie morale qui prétendrait énoncer ce que seraient les vraies valeurs.

   En disciple de Max Weber Nathalie Heinich  nous propose une approche plutôt désenchanteuse  mais le rôle du sociologue n’est-il pas de nous arracher à une métaphysique qui ne dit pas son nom au profit d’un accord raisonné entre les humains. Le lecteur est invité à se plonger dans l’étude de l’activité normative ou axiologique autour de la question de la production du jugement de valeur, il pourra ainsi comprendre à quelles règles sociales dans ce domaine obéissent les humains.  Dans une première partie Nathalie Heinich définit ce qu’est exactement un jugement de valeur à travers les diverses modalités de l’opinion, dans la partie 2 est consacrée aux trois sens du mot valeur  - la grandeur, le bien, le principe -  enfin la troisième partie traite des valeurs en tant que principe de jugement et permet de dégager une “grammaire axiologique” commune. Un ouvrage indispensable dans son domaine.

Archibald PLOOM

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera alors envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir. La santé du livre dépend de la santé des librairies. 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter        

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE    

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :