Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
CONCLAVE de Robert HARRIS :

   Robert Harris  est un touche à tout dans le domaine de l’écriture, journaliste  à la BBC puis à l’Observer et au Sunday Times, il a reçu en 1992 le titre britannique d’”éditorialiste de l’année”. Il a publié aussi  des essais ainsi que des biographies politiques mais ce qui lui a valu une renommée internationale ce sont ses romans  traduits  dans la plupart des pays du monde :  “Imperium”, “Pompei”, “Archange”,  “Enigma”,  “Dictator”.   Il s’agit  à chaque fois d’ouvrages historiques hyper documentés que Robert Harris  transforme en thrillers palpitants.  L'écrivain anglais sait ramener l’histoire au coeur de notre présent avec un sens du détail  et de l’action qui constitue une part indéniable de son  style.

   “Conclave”  poursuit  sa quête  historique sur le versant italien  de son oeuvre.  Cette  fois tout débute au Vatican avec la mort d’un pape.  C’est le début d’un processus qui voit les cent dix huit cardinaux  arrivés des quatre coins du monde pour procéder à l’élection du nouveau pape.  C’est là qu’intervient le génie de Robert Harris.  Sous  les dorures du palais  papale, aux pieds des statues de Bernini va se jouer l’un des jeux de pouvoir  les plus complexes qui puisse être donné à un homme de vivre.

   Les cardinaux sont certes des religieux qui se situent au plus haut de la hiérarchie catholique mais ils demeurent des hommes ambitieux.  Harris décrit la lutte qui va voir des personnalités impitoyables s’affronter  à des années lumière du message du Christ.  L’écrivain a pu visiter les lieux où se déroulent les élections papales et qui  ne sont jamais ouvertes au public ce qui donne à son récit un réalisme tout à  fait étonnant.   Sous les voûtes du Vatican un combat impitoyable commence. “Conclave” nous entraine dans un maelstrom d’ambitions, de coups bas  et d’hypocrisie qui fait de ce roman une oeuvre aussi ambitieuse que réussie.   C’est splendide, c’est intelligent,  et c’est totalement addictif ! Et à la fin tout disparait dans la fumée blanche de l’élection ! Dieu merci…  

Archibald PLOOM

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera alors envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir. La santé du livre dépend de la santé des librairies. 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter        

 

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE  

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :