Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
HADES de Candice FOX :

   L’écrivaine australienne Candice Fox  sait écrire, elle le sait si bien d’ailleurs qu’elle enseigne  l’écriture à l’université.  Ses deux premiers romans “Hades” et sa suite “Eden"  ont connu rapidement un succès international et l’on doit se réjouir de la publication en français par les éditions Michel Lafon d’”Hades”, où l’on découvre le binome de la brigade criminelle de Sydney  constitué de  Franck Bennett  et de sa coéquipière Eden.  Les deux flics ne vont pas avoir le temps de se jauger longtemps car leur première enquête va démarrer  de manière aussi sanglante que trépidante. On découvre en effet dans la marina de Sydney pas moins de vingt cadavres qui vont se retrouver à la morgue de l’hôpital de quartier de Parramatta. Le massacre a été si épouvantable  que certains  corps avaient dû être reconstitués. Parmi les neufs premiers corps allongés sur deux rangées, quatre étaient de sexe féminin, cinq de sexe masculin. Le plus jeune devait avoir une quinzaine d’années.  Le pathologiste de la morgue va rapidement découvrir que tous les cadavres ont été vidé de leur sang  et qu’on leur a enlevé certains organes comme le coeur, les poumons ou les reins suivant les cas…

   Pour Franck et Eden  c’est sans doute la pire enquête  sur laquelle un flic soit obligé de travailler, un nombre de victimes indécents,  un mode opératoire  digne du pire serial killer  et des indices plutôt rares.  Par ailleurs  Franck Bennet nourrit  des interrogations  à propos  d’Eden et de son frère Eric  qui est  lui aussi flic dans la brigade.  Et puis il y a cette liste de noms raturés que Franck  a retrouvé  dans le portefeuille d’Eden.  Mais surtout pourquoi Eden a-t-elle une photo d’Hades cette légende du crime qu’on surnomme le Seigneur des Bas-Fonds ?

   “Hades” est un thriller profondément psychologique où la mort rôde au détour de chaque page.  Candice Fox distille au coeur de son récit une ambiance crépusculaire qui gagne progressivement l’ensemble du dispositif narratif qu’elle a remarquablement construit. Les meilleurs thrillers laissent toujours une impression trouble et de ce point de vue “Hadès” constitue une indéniable réussite.

Archibald PLOOM

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera alors envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir. La santé du livre dépend de la santé des librairies. 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter        

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE 

     

 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :