Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
OBSESSIONS de Luana LEWIS :

    Il arrive qu’un suicide soit si évident  que certains y voient rien moins qu’un crime  parfait.  Avec “Obsessions” l’écrivain  britannique Luana Lewis reprend avec bonheur une thématique policière déjà abondamment explorée par les grands ancêtres. Mourir n’est jamais une sinécure quand la littérature s’en mêle, il faut évidemment que les choses se compliquent pour rendre l’intrigue désirable et dans ce domaine Lewis possède un redoutable sens de la mise en scène. 

   Vivien aurait fait une héroïne hors norme mais, comme souvent dans un thriller  rien de mieux, qu’une mort prématurée. Femme infiniment désirable, mère aimante et dévouée, Vivien fascine les hommes et les femmes qui l’entourent.  Alors quand on retrouve son corps dans Regent’s Canal à Londres c’est évidemment l’incompréhension.  Mais la thèse du suicide ne va pas convaincre tout le monde, en particulier sa mère qui va réclamer l’aide d’Issac Ellis un flic à la retraite qui s’est spécialisé dans les Cold Case.  Ce qui va progressivement émerger de cette nouvelle enquête est pour le moins inattendu.  Vivien  ne correspondait pas vraiment à l’image de la femme idéale qu’elle renvoyait en public.   L’écrivaine nous offre alors un florilège des addictions et des névroses dont souffrait Vivien.

   Reste que les assassins possibles de la jeune femme sont nombreux et les fausses pistes ne cessent d’égarer  les enquêteurs jusqu’à un dénouement inattendu. Comme souvent le coupable n’est pas forcément celui auquel le lecteur pensait.  Luana Lewis parvient à retenir la vérité  jusqu’au terme de son récit et c’est sa force. Elle ne cesse de semer  le doute dans l’esprit d’un lecteur dont elle se joue avec une délectation que certains pourraient qualifier de perverse. Qu’importe “Obsessions” est indéniablement  un modèle du genre qui tient toutes les promesses qu’un lecteur de thriller est en droit d’attendre.  Lewis n’est pas psychologue clinicienne pour rien et l’oeuvre qu’elle nous propose le démontre à chaque page.

Archibald PLOOM

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera alors envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir. La santé du livre dépend de la santé des librairies. 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter        

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :