Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
NEGRA SOLEDAD de Ramón DÍAZ-ETEROVIC :

    Ramón Díaz-Eterovic est un écrivain chilien dont l’oeuvre est à la fois plurielle et prolifique car il a publié nombre de nouvelles, de poèmes, de story-boards de dessins animés et sept romans désormais publiés en France. Les nombreux prix littéraires reçus par l’écrivain et les adaptations cinématographiques de ses romans sont autant de preuves de la qualité d’un style et d’une écriture.  A ce titre “Negra Soledad”  son dernier roman traduit en français – hommage à l’excellente traduction de Bertille Hausberg – est un petit bijou de littérature qui allie un récit qui cotoie les sommets du genre et une force d’évocation nostalgique saisissants.

   Hérédia, un détective privé qui hante les rues des quartiers populaires de Santiago, est sur le point de convoler en juste noce avec une commissaire de police tendre et aimante. C’est une décision tardive dont il n’est pas encore tout à fait convaincu.  Alors quand son ami avocat Alfredo est retrouvé mort, notre détective va se jeter à corps perdu dans une enquête qui concerne les terres du nord du pays. Il s’était en effet engagé quelques mois plus tôt auprès de villageois de cette région au prise avec une exploitation minière dont l’arme impitoyable est l’expropriation et il se peut bien que la mort d’Alfredo ne soit pas sans rapport avec cette affaire. 

   Ramón Díaz-Eterovic, à travers ce roman, plonge le lecteur au coeur de l’histoire chilienne et ses dérives contemporaines sur fond d’amitié – ah les personnages inénarrables de Simenon son chat confident,  d’Anselmo le kiosquier turfistes, et Doris sa jolie commissaire ! – et de tristes dérives économiques et politiques qui caractérisent malheureusement un Chili qui entre dans la mondialisation à marche forcée.  Un roman noir qui ne néglige rien des problèmes environnementaux qu’affronte aujourd’hui le Chili.   “Negra Soledad” est un roman qui ravira tous les amateurs du genre avec une pointe d’exotisme qui en fait une oeuvre si particulière. 

Archibald PLOOM

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera alors envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir. La santé du livre dépend de la santé des librairies. 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter        

 

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :