Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
LA FOI QUI RESTE de Jean-Claude GUILLEBAUD :

   Jean-Claude Guillebaud est l’un des grands témoins de  la fin du XXeme siècle et du début du XXIeme siècle.  Depuis quelques années la question de la foi est revenue au coeur de ses méditations.  A un moment de l’histoire où la foi et les religions sont passablement malmenées par un monde  en perpétuel mouvement tournant le dos aux traditions, Guillebaud nous propose,  dans son ouvrage “La foi qui reste”, un état des lieux de la foi aujourd’hui.

   Premier constat, l’irritation qui peut envahir les croyants face à une église jugée trop sclérosée où trop libérale en fonction que l’on soit plutôt à droite où plutôt à gauche. Ajoutons  la position frileuse de l’institution catholique  quant à la place de la femme  en son sein.  Constat d’une médiocrité cléricale qui est à la base du départ progressif de celles qui constituaient les gros bataillons des croyants au sein de l’église romaine.  Reste qu’au delà de ces faits objectifs, la France est un pays où il est devenu difficile de vivre sa foi. Les croyants de toute obédience deviennent pour certains les principaux adversaires de la République. Une croix chrétienne, une kipa juive, un voile porté dans la rue, seront perçus comme autant de menaces pour la république laïque.  “L’indifférence à l’endroit du religieux s’impose parfois  d’elle même, en silence, en même temps que notre sécularisation.” écrit un Guillebaud  revenu  à sa foi première après une parenthèse de plusieurs décennies.

    L’attrait de l’ouvrage tient à sa capacité d’exploration des possibles pour une foi prise en tenailles entre méfiance irréductible  envers les religions et une Eglise qui semble désormais à l’arrêt et porte la foi comme une passion triste. L’auteur cherche à retrouver un élan, une dynamique qui semble désormais avoir fui ceux qui sont habités par la foi. Reprenant l’épitre de Pierre “Nous devons rendre raison de l’espérance qui est en nous  (1P3,15), Guillebaud explique que rendre raison, cela veut dire argumenter, raisonner, penser.   Un livre d’espoir donc, de foi  et de pensée…  A lire pour repenser l’ancrage dans la foi.   

 Archibald PLOOM  

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera alors envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir. La santé du livre dépend de la santé des librairies. 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter        

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :