Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
UNDERGROUND RAILROAD de Colson WHITEHEAD :

L’Underground Railroad fut au XIXeme siècle  le réseau clandestin d’aide des esclaves en fuite sur le territoire des Etats Unis. Avant l’abolition de l’esclavage les esclaves des états du Sud tentaient de rejoindre  le Nord du pays pour fuir le joug qu’on leur imposait dans les plantations esclavagistes. Le roman de Colson Whitehead, “Underground Railroad” revient sur cette période sombre de l’histoire  d’une des premières démocraties du monde moderne mais qui n’en fut pas moins une nation divisée sur la question des droits de l’homme et qui n’abandonna ses vieux démons qu’au terme d’une sanglante guerre civile.

   Le roman commence par une proposition :”La première fois que Caesar proposa à Cora de s’enfuir vers le Nord,  elle dit non.”  Et cette proposition est en vérité le noeud du récit. Cora n’a que seize ans et nous sommes dans la première partie du XIXeme siècle, la jeune fille est esclave dans une plantation de Georgie où la condition des nègres – c’est ainsi que les nomment leurs propriétaires -  est au mieux abominable s’ils l’acceptent, au pire atroce s’ils tentent de s’y opposer ou de fuir vers le Nord.  Colson Whitehead ne nous épargne rien des supplices infligés aux rebelles par des esclavagistes cruels, vicieux et toujours dans leur bon droit car la loi est de leur côté.

   Ainsi la première fois que Caesar,  un jeune esclave nouvellement arrivé dans la plantation, va proposer à Cora de fuir avec lui, cette dernière a toutes les raisons de refuser car elle sait trop ce qu’il en coûte une fois repris.  Pourtant l’appel d’une liberté qu’elle n’a jamais connue sera le plus fort et Cora va finir par quitter la plantation avec Caesar.  Commence alors un extraordinaire odyssée qui va les conduire de Caroline du Sud à l’Indiana en passant par le Tennessee. Les deux jeunes gens – poursuivis par un impitoyable chasseur d’esclaves -  éprouvent alors toutes les rigueurs de la condition de fuyards sur les terres qui leur sont aussi inconnues  qu’inhospitalières. Dans ce contexte  historique remarquablement planté Whitehead réussit la prouesse de rendre palpable l’Underground Railroad sans lequel la quête des esclaves fuyards  aurait été sans doute impossible durant cette sombre période des Etats Unis.  “Underground Railroad” est un roman terrible qui peint avec un grand réalisme  la bêtise, le racisme  et l’arrogance des nantis mais aussi l’aspiration à la liberté  des oppressés à travers le personnage de la petite Cora. Un roman fort construit autour d’un personnage attachant et une narration sans concession servie par la belle traduction de Serge Chauvin. 

Archibald PLOOM  

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera alors envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir. La santé du livre dépend de la santé des librairies. 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter        

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE   

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :