Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
PETITS SECRETS, GRANDS MENSONGES de Liane MORIARTY :

Pirriwee, petite station balnéaire tranquille d’Australie. Rien ne semble pouvoir altérer sa douceur de vivre. Une fête costumée est organisée à l’école pour le plus grand plaisir de tous. Malheureusement un drame va s’y dérouler. Assassinat ou accident ? Et qui est la victime ?

Un retour en arrière dans les six mois précédents ce jour terrible est nécessaire pour essayer de comprendre. Jane a décidé de venir s’installer à Pirriwee avec son fils Ziggy, âgé de cinq ans. Il fait son entrée dans une charmante école maternelle, les mamans des autres enfants accueillent chaleureusement Jane. Toutes les conditions sont réunies pour qu’ils trouvent tous deux un nouveau havre de paix. Pourtant étrangement, Ziggy est vite accusé de violenter une petite fille et des mamans peu scrupuleuses se déchainent et décident de le faire exclure de l’école. Pauvre Jane ! Elle est persuadée que son adorable fils n’est pas  l’auteur des violences reprochées mais comment le prouver alors qu’elle est l’intruse dans cette ville où tout le monde se connaît ? Heureusement elle peut compter sur l’aide de ses deux nouvelles amies, Madeline et Céleste qui n’ont de cesse de vouloir défendre  ce pauvre enfant. 

C’est une société bien ordinaire que nous décrit Liane Moriarty dans son roman « Petits secrets, grands mensonges », une société qui se protège et accuse volontiers l’étranger de commettre les actes répréhensibles sans chercher les coupables dans ses propres rangs. Une société qui se cache, montre un visage honorable et dissimule au mieux ses travers. Il faut donner une belle image, celle de gens bien attentionnés et bien élevés. Mais que se passe t-il au coeur de ces foyers quand la porte est fermée? Liane Moriarty nous dévoile au fil des pages la vie peu glorieuse de certains, leurs sentiments et leurs rancœurs . Elle nous livre aussi des indices pour essayer de comprendre ce qu'il s'est réellement passé ce soir de fête mais elle sait magnifiquement nous captiver et nous tenir en haleine jusqu'à la dernière page.

Sylvie LAVAINE  

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera alors envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir. La santé du livre dépend de la santé des librairies. 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--  S'inscrire à la Newletter  

      

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE   

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :