Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
SEANCE 20 : LE JARDIN SECRET :

Faut-il tout se dire ?

C’est la question soulevée par ma psy.

Sa réponse est définitivement non !

Il faut renoncer à tout se dire !

Préserver un jardin secret pour préserver la magie.

Elle a précisé : «  Je ne vous dis pas de mentir mais de ne pas toujours dire. »

Belle formule !  « Ne pas toujours dire » revient donc à «  non- dire ! » 

On ne dira jamais le bienfait du « non-dire. »

Les couples doivent apprendre à se parler mais aussi à se taire parfois pour se  préserver.

J’étais du genre à penser qu’il fallait tout  dire pour, par voie de conséquence, tout partager.

Tout ce que l’on pense, tout ce que l’on ressent, tout ce que l’on croit.

Grande erreur de ma part !

Je me suis exposée alors à de cruelles déconvenues.

Parce que ce n’est pas fait au bon moment.
Parce que l’autre n’a pas compris, ou a compris de travers, ou a mal interprété ce qui a été dit.

Parce que l’autre a réagi mais pas comme je l’avais souhaité. que l’autre n’a pas écouté, ou pas entendu parce qu’il n’était pas disponible et moi trop pressée de parler.

L’inverse est vrai aussi dans l’autre sens, j’entends par là quand l’autre dit ce que nous n’avons pas envie d’entendre.

Parce que l’autre n’est pas fait pour soulager notre conscience et laver  notre culpabilité.

Et surtout parce que l’autre n’est pas nous.

Règle à intégrer rapidement pour ne pas  vouer à l’échec la relation du dire : l’autre n’est pas moi.
Cela semble évident, mais rare est celui ou celle qui ne tombe pas dans le piège.

Nous sommes bien prétentieux de nous imaginer que nous connaissons l’autre comme nous-mêmes, au point de tout lui dire, y compris ce que l’on croit être bon pour lui.

«  Je pense que tu ressentais ceci, que tu voulais dire cela… »

Cessons de penser à sa place ce qu’il ne penserait même pas de toute façon.

Je dois apprendre la modestie, ayant du mal à savoir ce que je ressens, ce que je pense au fond, et ce que je veux vraiment dire, je ne vais pas m’embarquer dans la divination.

Je suis résolue à ne plus tout dire.

Pour me préserver, pour préserver l’autre, pour maintenir en vie la flamme de la curiosité.

Et si l’autre pensait tout savoir  ?

N’irait-il pas voir ailleurs à la poursuite d’autres secrets ?

Dans le doute maintenant  je me tais  sur ce qu’il n’est pas bon de dire.

ALICIA RAHO (2011)

Lire la séance 21

Texte tiré de « Monologue avec mon Psy© » avec l'autorisation de l'auteure

Relire le feuilleton des séances depuis le début

-                                     -

---   Le Facebook d'Alicia RAHO 

---   Le site de l'illustratrice   

 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :