Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
N’ECRIRE POUR PERSONNE de A.L SNIJDERS :

    A.L  Snijders vit dans l’est des Pays-Bas  où il fut en son temps  enseignant et journaliste, un homme de l’écrit qui tout au long de sa vie – il est né en 1937 – n’a cessé de romancer sa vie à travers des écrits miniatures de moins d’une page que rassemble ce “N’écrire pour personne”.  La lecture de cet ouvrage joyeusement hétéroclite et foutraque  délivre des plaisirs de lecture insoupçonnés tant la plume pleine de verve de l’écrivain sollicite autant l’imagination du lecteur que son intelligence.  Comme l’aurait écrit Montaigne  ce “N’écrire pour personne” est un livre de bon aloi rassemblant de surprenants instantanés, des portraits délicats et affectueux de gens ordinaires ou d’animaux  mais aussi des pages pleines d’esprit et d’humour.  La traduction remarquable de Guillaume Deneufbourg  conserve à l’ouvrage toute sa saveur néérlandaise sans laquelle évidemment  le lecteur perdrait beaucoup.

   Snijders est un adepte du texte court et à force d’y travailler, il nous propose rien moins que de petits chefs d’oeuvres  soutenus par une prose tendue, ennemie des effets superfétatoires et adepte de l’économie de moyens.  Point trop de desespoir dans ces textes même si on peut y sentir la brise d’une certaine nostalgie, celle du temps qui passe et qui s’efface. Le lecteur est constamment aiguilloné par le mordant d’une ironie dont l’écrivain s’est fait une spécialité sans jamais se livrer aux débordements de la colère, du mépris où de l’éreintement.  

   “N’écrire pour personne”  signifie finalement son contraire, écrire pour chacun , car au fond Snijders parvient à travers cette succession de micro textes à produire une oeuvre d’un humanisme  qui ne fait pas de bruit mais qui touche profondément son lecteur.  L’écrivain néerlandais est un authentique  amateur du millefeuille littéraire, travaillant par petites couches, pour retrouver  le sens profond de notre présence sur terre à travers  une vision du monde  qui, au fil, de notre lecture, nous éclabousse de joie.  “N’écrire pour personne”  mérite vraiment  que vous vous y arrêtiez comme on descend à une station de bus dans la campagne néerlandaise. Envoûtant. 

Archibald PLOOM  

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera alors envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir. La santé du livre dépend de la santé des librairies. 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter        

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :