Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
QUELQUES JOURS DE NOS VIES de Clare SWATMAN :

     Le couple est une affaire ordinaire de la vie, une réalité banale et nécessaire qui vaut généralement mieux  que la solitude.  On ne peut nier qu’il y a pourtant une magie dans le couple, une magie qui permet de dépasser les difficultés, les fatigues et les crises car il arrive qu’un couple s’épuise au fil du temps avant de retrouver contre toute attente une énergie qui lui évitera une fin que les autres imaginaient certaine.  Clare Swatman aborde cette thématique avec beaucoup de talent et de tendresse dans “Quelques jours de nos vies” un roman qui aurait pu sombrer  entre les récifs  des oeuvres à l’eau de rose mais qui les évite  en conservant une profondeur et un réalisme  qui rendent sa lecture  souvent agréable et parfois surprenante.

   Zoé et Ed sont en couple depuis vingt ans. Un couple parmi d’autres qui a réussi à préserver un amour qui a connu ses hauts et ses bas sans jamais pourtant perdre le fil d’une vie à deux plutôt réussi. Pourtant un jour Ed est fauché par un bus. Il ne reviendra jamais chez lui et Zoé s’en veut d’autant plus qu’elle s’était montrée particulièrement odieuse ce matin là.  L’écrivaine britannique va à partir de cet événement dessiner les contours d’un romanesque à la limite  du fantastique, un genre où les britanniques se montrent  toujours très inspirés.  En effet quelques temps plus tard, Zoé se réveille dans sa chambre de jeune fille vingt ans plus tôt.  Et si la vie lui offrait une seconde chance, celle de revivre les moments  importants de son couple.  Les moments clefs de leur histoire vont se succéder éclairant le meilleur et  le moins  réussi de deux existences qui se croisent, s’enlacent et  s’accompagnent durant presque un quart de siècle affrontant  l’épreuve douloureuse de l’infertilité  sans jamais pourtant  cesser de s’aimer. 

    “Quelques jours de nos vies” est un roman émouvant qui sonde avec acuité la complexité d’une histoire d’amour qui s’inscrit dans le temps, s’interrogeant sur la nature d’un bonheur à imaginer chaque jour sans négliger ses contradictions et ses paradoxes.  

Apolline SEGRAN

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera alors envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir. La santé du livre dépend de la santé des librairies. 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter        

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :