Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
LENINE, L’INVENTEUR DU TOTALITARISME de Stéphane COURTOIS :

Vladimir Ilitch Oulianov, dit Lénine, est généralement présenté comme un intellectuel  qui sut donner au communisme une base idéologique et pratique qui permit aux bolchéviques de  prendre le pouvoir en Russie et de le conserver pendant des décennies. Lénine  est par ailleurs associé à l’image positive du communisme russe par antithèse à un Staline  brutal qui finit par pervertir  l’idée communiste.  L’historien Stéphane  Courtois dans son “Lénine, l’inventeur du totalitarisme”  éteint définitivement le mythe du bon Lénine.    La pente historique que va suivre Courtois avait été initiée par des historiens comme Alain Besançon qui écrivait déjà en 1972 :  “ A la fin de sa vie Lénine prenait autocratiquement  toutes les décisions, ne supportait plus la critique, gouvernait par les bureaux de police, emprisonnait et fusillait l’opposition, faisait poser sur la presse une censure infiniment plus lourde que le censure tsariste.”  Stéphane Courtois prolonge cette analyse à travers  22 chapitres qui, sur un mode chronologique,  reprennent point par point l’évolution de la pensée  de cet idéologue surdoué qui su tirer les leçons des échecs de la Révolution française et de la Commune  en instaurant rapidement une dictature idéologique  qu’il édifia autour des concepts de révolutions mondiales, de dictature du prolétariat, de parti-Etat, de centralisme démocratique, d’économie planifiée et de terreur de masse.  

   Courtois met en évidence que le plan de Lénine ne se contente pas de vouloir mettre à bas le régime tsariste. Il est plus global puisqu’il vise  aussi la destruction des libéraux et des démocrates mais aussi toutes les mouvances socialistes.  En cela il est vraiment l’inventeur du totalitarisme basant son pouvoir sur des instruments politiques puissants tels que le parti unique, la police politique, l’Armée rouge et au final le Goulag qui fut l’une des plus belle réussite du régime soviétique.  La recette fonctionna à merveille enfermant la population russe dans un système parfaitement verrouillé.  Un ouvrage éclairant qui  remet certaines vérités historiques à leur place. 

Hugues DE SINGLY  

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera alors envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir. La santé du livre dépend de la santé des librairies. 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter        

 

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :