Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
URBS d’Alexandre GRANDAZZI :

 Rome a été sans doute la ville la plus fouillée, la plus examinée par les archéologues et il est malheureusement rare que le grand public soit informé des résultats qui sont pourtant spectaculaires. “Urbs”, le magnifique ouvrage Alexandre Grandazzi nous propose  d’y voir justement plus clair dans cette histoire à la fois historique, urbanistique et architecturale des origines de la cité romaine jusqu’à la mort d’Auguste : 700 pages qui se lisent comme un flamboyant roman d’aventure.

    Il y a eu assurément beaucoup de livres sur Rome : mais tous, ont traité sujet par sujet, tranche par tranche comme l’aurait souligné en son temps le médiéviste Jacques le Goff, de la ville antique, dont ils abordent séparément  les différents aspects qu’il s’agisse de topographie proprement dite, d’architecture, ou encore de l’une de ces grandes questions de sociologie urbaine que l’on peut se poser à propos de la Rome antique comme pour toute agglomération  importante. Tous ces ouvrages Alexandre Grandazzi les a évidemment lus et en a fait son miel  mais son projet va bien au delà  de la seule évocation de quelques détails de l’histoire  de l’”Urbis Romae”  - temples, aqueducs, remparts, maisons particulières, jardins, monuments commémoratifs -  qui, mis à bout à bout, font l’histoire de la ville.  Grandazzi veut cette fois aller plus loin. Ce qu’il nous propose c’est un scénario global tissé de mille et un scénarii de détail. Il l’écrit d’ailleurs dans son prologue après une rêverie devant le Forum du haut de la galerie presque déserte du “Tabularium”  : “je me suis senti finalement conforté dans mon projet, tout en prenant, plus que jamais, conscience de la difficulté de la tâche.  Oui, cela valait la peine de faire le récit de cette grande histoire et de raconter ce qui est, en somme, le roman vrai de Rome.” Pour un peu on imagine Zola s’attelant à l’immense tâche des Rougon-Macquart.

   Le résultat de ce travail monumental  de  Grandazzi qui fut en son temps membre de l’école française de Rome , est tout simplement époustouflant d’érudition, constituant en 700 pages la plus incroyable déambulation au coeur de la ville éternelle.  Grandazzi possède, de surcroît, une très belle plume ce qui rend cette promenade érudite plus agréable encore. “Urbs” est un grand livre d’histoire, comme on voudrait en lire plus, pour tous les amoureux de Rome mais aussi pour ceux qui vont le devenir au terme de cette lecture.  

Hugues DE SINGLY

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera alors envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir. La santé du livre dépend de la santé des librairies. 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter        

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :