Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
L’ABSENTE DE NOEL de Karine SILLA :

Sophie a 20 ans. Elle décide de partir quelques mois faire du bénévolat dans un orphelinat en Afrique et part accompagnée de son amie et confidente Pamela.

Sophie a prévu de rentrer pour Noël dans sa famille. Le jour tant attendu arrive, tout est fin prêt pour l’accueillir mais Sophie ne rentre pas.

Sans nouvelles et désemparés, Virginie, sa mère, qui a toujours beaucoup entouré et choyé Sophie (peut-être un peu trop), Gabriel son beau-père, génie en rapports humains, Chloé sa demi-sœur qui s'essaie à l'adolescence, René son grand-père maternel, adorable et touchant et aussi Antoine son père, souvent irascible mais toujours persuadé de bien faire et Fanny son épouse, dépressive, haineuse et malheureuse ainsi que l'adorable Paul son demi-frère qu'elle n'a jamais rencontré décident de mettre toutes les chances de leur coté en partant rapidement pour  retrouver Sophie. Ils  s'envolent donc tous ensemble pour Dakar. Ensemble physiquement mais à des années lumière psychologiquement les uns des autres.

Sophie aurait-elle fait le choix de disparaître sciemment à cette période particulière de l'année, afin qu'ils se retrouvent tous dans un lieu neutre et inconnu, dans un pays tellement différent de ce qu'ils connaissent déjà, à la manière d'une famille unie, celle dont elle a toujours rêvé, sans jamais pouvoir y accéder, avec toujours ce manque insidieux si profondément ancré en elle et qui distille tant de souffrances ?

 

Karine Silla nous catapulte dans un pays magique qu'elle connaît bien. Un pays coloré, bruyant et toujours en effervescence où les âmes sont belles, pleines de sagesse, curieuses et excentriques mais aussi constellées d'une grande sensibilité, intuitives et remplies de candeur, de respect et de tolérance.

 

Une terre lumineuse pleine de richesses, gorgée de poésie, de croyances où l'on prend le temps de vivre en toute simplicité, un pays où l'on prend aussi le temps de s'écouter les uns les autres, de se regarder, de se respecter, de pardonner et d'aller de l'avant, de toujours positiver pour avancer l'âme et le cœur plus légers.

 

Dans « L'absente de noël », Karine Silla aborde les sentiments humains avec sensibilité et  subtilité à la manière d'une chasse aux trésors des ressentis physiques et émotionnels. Elle décortique tous les personnages avec beaucoup de psychologie et de pudeur. Chacun va puiser jusqu'au plus profond de lui-même, de son intimité pour ainsi se libérer, se révéler et faire jaillir des non-dits et des tourments intensément enracinés.

Elle parle avec justesse du manque, des manques et des blessures qui n'ont jamais cicatrisé. Elle tente de recoudre ce qui a été déchiré, de chasser les ombres avec beaucoup de délicatesse, de poésie et de spiritualité.

C'est touchant, cueillant, mais aussi drôle par moments.

Tout devient possible et surtout la magie opère !!

Une très belle découverte littéraire qui m'a donné envie de prendre un billet d'avion pour aller à la rencontre de ce peuple attachant et découvrir ces contrées féeriques. 

 

Lis ZABELLE  

 

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera alors envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir. La santé du livre dépend de la santé des librairies. 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter        

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE                                      

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :