Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
DE LATTRE d’Ivan CADEAU :

   Cette biographie de De Lattre de Tassigny éclaire la carrière  d’un  soldat qui traversa la première partie  du XXeme siècle en guerrier mais aussi en éducateur  comme le rappela Edouard Herriot le mardi 15 janvier 1952 quand il rendit un hommage vibrant  à ce héros de la première et de la seconde guerre mondiale disparu quelques jours auparavant.

   L’historien retrace avec minutie la trajectoire d’un homme qui naquit dans la même bourgade que Georges Clémenceau – Mouilleron-en-Pareds près de la Roche-sur-Yon – où il reçoit une éducation religieuse et intègre à 9 ans un collège de Jésuites à Poitiers. Plus tard à Paris il intégrera Saint Cyr où il sera reconnu pour un esprit brillant et un cavalier plein d’ardeur mais la formation l’ennuie et il sortira fort mal classé.  L’intérêt de l’ouvrage d’Ivan Cadeau est justement de montrer que cette sortie  de Saint Cyr, que beaucoup auraient mal vécu, va finalement inaugurer une carrière brillante qui connut bien des théâtres d’opérations et  des fortunes diverses comme tout militaire de carrière.  

    Celui qui devint Maréchal de France quelques jours après sa mort à 63 ans est progressivement devenu un mythe et Ivan Cadeau examine scrupuleusement  chacune de ses facettes et particulièrement le rôle que joua De Lattre au début du régime de Vichy  avant de rejoindre finalement  Londres  et les forces françaises libres et de jouer un rôle de premier plan lors de la campagne d’Italie.  Il se consacrera  à organiser à Alger , instruire et préparer son armée pour en faire un outil de guerre prêt au combat. Afin de souder les combattants  de cette armée  et lui insuffler  un  certain esprit , De Lattre fonde l’école des cadres de Douera, dans la banlieue d’Alger.  En effet De Lattre tient à ce que cette armée française qui renaît soit en phase avec « la France nouvelle qu’enfante la Résistance », comme il l’écrira dans son « Histoire de la première armée française ». Fauché  par la maladie durant la guerre d’Indochine  De Lattre va disparaitre alors même qu’il  était allé au delà de ses forces.  On peut d’ailleurs se demander si le sort aurait été différent pour l’armée française si De Lattre était resté à sa tête. 

   Cette biographie permet de mieux comprendre cette personnalité complexe qui se construisit  un destin à travers une succession de conflits tout en conservant une vision claire de ce que devait être l’armée française.

 

Hugues DE SINGLY

 

CULTURE-CHRONIQUE.COM encourage ses lecteurs à se rendre en librairie  afin de soutenir le réseau des librairies françaises. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo "Lalibrairie.com", votre commande sera alors envoyée chez le libraire de votre choix. Enfin, hormis "Amazon", la plupart des librairies en ligne que nous vous proposons sont aussi des librairies de centre-ville que nous vous encourageons à découvrir. La santé du livre dépend de la santé des librairies. 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter        

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE  

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :