Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
SEANCE 21 : LA CHARTE D'AMOUR :

Écrire sa charte d’amour permet de se pencher sur le sujet.

De prendre conscience de ce qui est essentiel, important, voire incontournable et de ce qui est   accessoire.

De confronter sa vision de l’amour  avec celle de l’autre, pour au final obtenir une charte commune qui serait un compromis des deux…

Dans la mienne j’ai inscrit dans le désordre :

beaucoup de tactile,

du charnel,

des projets communs,

de l’intimité,

se parler,

marcher en papotant,

dormir nus,

ne pas déambuler en charentaises le soir,

ne pas dîner devant la télé,

s’habiller même le WE,

se préserver un jardin secret,

créer des  moments exceptionnels…

Et surtout …

Du temps passé à deux, à ne pas confondre avec du temps passé sous le même toit, car le temps passé à deux implique de « faire ensemble.  »

Et ne pas oublier que rien n’est jamais acquis !

Cette idée paraît inconfortable et pourtant  elle est le ciment du non laisser-aller. C’est comme un jardin à l’abandon : les mauvaises herbes y prolifèrent, les plantes fragiles laissées sans soin se meurent, et les chiens et chats du voisinage viennent y piétiner le reste de plates-bandes.

J’ai besoin de sécurité, mais j’ai aussi besoin que l’autre me rechoisisse régulièrement, que je me sente unique à ses yeux, que je sache que c’est moi l’élue,   non pas parce que je suis là à portée de main, mais parce qu’il ne voudrait pas que ce soit une autre.

Et que je le rechoisisse, non pas parce que c’était lui hier, mais parce que j’ai envie que ce soit encore lui demain.

Je crois qu’il n’y a rien de plus fragile, de plus complexe, de plus irrationnel que l’amour, rien de moins quantifiable.

En dehors des accords de peaux, l’amour est toujours question de choix et de volonté.

Le temps qu’on lui consacre, la place qu’on lui donne dans sa vie, les croyances qu’on y attache, la volonté de le faire vivre longtemps, ou de le consommer rapidement.

ALICIA RAHO (2011) Texte tiré de « Monologue avec mon Psy© » avec l'autorisation de l'auteure

Lire la séance 22

Relire le feuilleton des séances depuis le début

-                                     -

---   Le Facebook d'Alicia RAHO 

---   Le site de l'illustratrice   

 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :