Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
MAIS QUE FAISONS NOUS DE NOTRE CERVEAU ? :

              

  Franck JULLIEN est un homme discret. Affable et souriant, il a la modestie de ceux qui ne cessent d'améliorer le fruit de leur invention.  Il y a quelques années il a élaboré le modèle ComColors qui permet une meilleur connaissance de soi et des autres. Depuis ce modèle connait un succès grandissant.  Un formateur me confiait il y a quelques mois " ComColors  c'est un saut  qualitatif  indéniable. Il évite l'hyper complication qui caractérise trop souvent des modèles anglo saxons très brillants mais qui rebutent nombre de lecteurs et de stagiaires parce qu'ils sont terriblement difficile à utiliser "in medias res" ... ComColors permet un application immédiate. C'est incroyable d'efficacité..." Franck JULLIEN a souhaité par ailleurs que le modèle reste ouvert afin que le plus grand nombre puisse se l'approprier.  Nombre de professeurs, de formateurs, de personnes travaillant dans la relation d'aide l'utilise désormais.  J'ai souhaité mieux comprendre les raisons de cet engouement.  

Archibald Ploom :  Franck JULLIEN vous êtes l'auteur de "Découvrir sa personnalité et celle des autres" paru récemment chez Eyrolles.  Il faut ajouter que vous ne proposez pas un livre de recettes psychologiques mais bien un ouvrage basé sur une grille de lecture que vous avez élaborée : le modèle ComColors. Pouvez vous nous raconter comment vous avez élaboré ce modèle ?

Franck Jullien  : Au départ, le modèle ComColors a été conçu pour aider les jeunes dans leur orientation scolaire et professionnelle. Le but était de permettre au étudiant de mieux se connaître pour prendre conscience de leurs aptitudes naturelles et des points forts de leur personnalité. L’adolescence est une période assez perturbé qui brouille la perception que les jeunes ont d’eux mêmes. En les aidant à prendre conscience de leur potentiel, le modèle ComColors les aide à choisir un métier qui n’est pas uniquement lié à leurs notes scolaires mais également à leurs aptitudes naturelles pour réussir. 

Ma motivation première a été de vouloir aider ma fille, alors en classe de première, à trouver son orientation. Pour cela, j’ai contacté son lycée qui m’a accueilli chaleureusement et qui m’a donné carte blanche pour élaborer un module adapté aux contraintes des élèves et de l’établissement.

Pour élaborer ce modèle, j’ai fait des recherches et j’ai découvert les travaux de John Holland sur l’orientation scolaire et professionnelle. Cette découverte m’a permis de faire des lien avec des travaux d’autres chercheurs que je connaissais déjà sur les types de personnalité J’ai ensuite relié les concepts entre eux et développé une approche originale pour les jeunes.

L’impact de cette formation a été tel que le proviseur m’a demandé de continuer ce travail avec d’autres classes puis auprès des professeurs principaux de l’établissement. L’accueil très favorable que j’ai à nouveau rencontré m’a donné l’envie de développer ce modèle pour mes clients en entreprise.

AP :  Quand on parle du modèle ComColors de quoi s'agit-il exactement ? 

FJ : Le modèle ComColors permet d’apprendre à mieux se connaître et à comprendre les autres au travers d’une typologie de personnalité. A l’image d’une palette de couleurs, notre personnalité est constituée de 6 couleurs facilement identifiable et de 3 dimensions moins visibles mais qui influencent nos comportements. A partir de cette base psychologique, nous distinguons une couleur dominante (notre type de personnalité) et une couleur secondaire (notre motivation actuelle) ainsi qu’une préférence pour chaque dimension. La simplicité de compréhension est la base même du modèle. Comme ce modèle à été créé pour des jeunes de 15 à 17 ans n’ayant aucunes connaissances psychologiques particulières, il est très simple à comprendre alors même que les concepts qui le constituent sont d’une grande richesse.

Ce qui séduit les entreprises dans le modèle ComColors c’est qu’il est extrêmement opérationnel. Il permet d’intervenir sur des thèmes comme la motivation, la gestion du stress, la gestion des conflits, la communication interpersonnelle, la construction d’équipe performante, etc.. De plus, il est possible d’utiliser des « briques » du modèle pour enrichir des formations comme les techniques de vente, la prise de parole en public, la gestion du temps, etc.... Mais comme le modèle a été conçu à l’origine pour l’orientation scolaire, il est particulièrement adapté pour être utilisé dans le coaching.

AP : C'est donc un modèle que l'on peut utiliser en permanence, dans sa vie familiale ou professionnelle ?  le passage de la théorie à la pratique ne doit pas être toujours simple ...

FJ : En réalité, il est difficile de ne pas faire de pont entre la vie professionnelle et personnelle. Les comportements propres à chaque type de personnalité sont observables dans tous les domaines de la vie. Par exemple, si l’on prend le type orange qui a comme qualité d’être « aimable, chaleureux et dévoué », il sera plein d’attention pour les membres de sa famille mais il le sera également avec ses collègues. Cela ne prendra pas exactement la même forme car les codes sociaux diffèrent, mais le ressort qui pousse cette personne à agir de cette façon sera le même. Ce qui est étonnant avec le modèle ComColors c’est sa mise en pratique immédiate. Les concepts étant simple à comprendre, on passe très rapidement à la mise en pratique. Cela se met en place en deux temps. Le premier c’est la prise de conscience de son propre type de personnalité et donc de la différence avec les autres. Cette étape est essentielle car elle apporte beaucoup de détente dans les relations. Comprendre que les autres n’agissent pas contre moi mais de façon différentes et pour des raisons que je peux comprendre, modifie ma perception de moi et des autres. Ensuite, le modèle étant basé sur l’observation, il est assez facile d’identifier la personnalité des autres et donc de pouvoir adapter sa communication aux autres de manière à créer des relations positives et motivantes.

AP : Il existe d'autres modèles plus anciens  basés sur les préférences cérébrales. Quels avantages offrent le vôtre ?

FJ : En effet, les typologies de personne existent depuis très longtemps. Les personnages que l’on retrouve dans « commedia del arte » sont ni plus ni moins que des types de personnalité avec leur côté positif et négatif. Il existe donc de nombreux modèles qui présentent la structure de la personnalité selon 4, 6, 8, 9 ou 16 types. Tous ont la même ambition d’aider les personnes à mieux se comprendre et à mieux comprendre les autres. Ce qui fait la spécificité du modèle ComColors c’est son côté opérationnel. En créant ce modèle, je me suis mis à la place des entreprises qui ne veulent pas que leur personnel deviennent des psychologues pour améliorer leurs relations mais qui veulent des réponses opérationnelles à des situations concrètes. Les entreprises n’achètent pas des modèles de personnalité mais des solutions aux problèmes auxquels elles sont confrontées. C’est le positionnement du modèle ComColors. Mais pour réussir véritablement cette ambition, le modèle ComColors est adaptable aux situations et aux attentes des entreprises. De plus, le modèle ComColors établit des liens avec pratiquement tous les modèles existants actuellement sur le marché. Ainsi, si une entreprise utilise déjà un modèle et qu’elle souhaite le rendre plus opérationnel, il est facile de basculer sur ComColors et ainsi capitaliser les investissements en temps et en argent déjà effectués. Le modèle ComColors agit donc en complémentarité des autres modèles.

AP : Vous enseignez ce modèle depuis plusieurs années. Quels sont les publics concernés ? Qu'avez vous découverts à travers l'enseignement de votre propre création théorique ?

FJ : En premier lieu, j’anime une formation de formateur au modèle ComColors. Cette formation s’adresse à des personnes qui veulent devenir formateur et à des formateurs qui veulent développer ComColors auprès de leur clientèle. Ensuite, j’anime également la formation pour des entreprises de tous secteurs d’activités : assurance, industrie, électronique, informatique, automobile, etc…

Le modèle ComColors étant un modèle ouvert, il est en constante évolution. Lorsque je dis ouvert, je veux dire que sa forme évolue et s’enrichit en permanence à l’image de l’analyse transactionnelle d’Eric Berne. Aujourd’hui, un élément clé du modèle qu’est la motivation s’est déjà enrichit de nouveaux apports. Je réfléchis à la co-écriture d’un livre sur ce sujet. Pour répondre à votre question, j’ai découvert, en animant des séminaires, que l’enrichissement ne vient pas seulement des chercheurs psychologues qui m’inspire mais également des formateurs que je forme et qui me permettent d’aller plus loin dans ma propre recherche sur le modèle. 

AP : J'ai découvert en lisant votre ouvrage que les comportements sous stress sont très révélateurs de la personnalité d'un individu !

FJ : En effet, les comportements sous stress donnent des indications précieuses pour identifier les types de personnalité. Ils aident également à comprendre les portes d’entrées du stress et les comportements conflictuels propres à chaque type de personnalité. 

AP : Votre livre rencontre un véritable succès. Comment l'interprétez vous ?

FJ : Plutôt que de vous livrer mon interprétation, je vais vous parler des personnes qui m’écrivent après avoir lu mon livre. Il y a deux grands thèmes. Le premier c’est la satisfaction de s’être reconnu en le lisant. Les lecteurs sont étonnés par la précision de la description des types. Du coup, ils disent être capable de repérer les types de personnalité dans leur entourage.  Ce qui motive les personnes à acheter mon livre c’est de mieux se comprendre et tenter de comprendre le comportement des autres. Comme mon livre apporte de vraies réponses à ces questions, il rencontre un grand succès auprès du public. Ensuite, ce qui passionne les lecteurs c’est le côté simple et profond. Simple car c’est un livre grand public, accessible à tous. J’ai appris que des adolescents organisaient des soirées entre amis pour échanger à propos du livre. J’en conclu que si des jeunes de 15 à 18 ans peuvent échanger sur le livre après l’avoir lu, c’est qu’il est simple à comprendre. Profond car si j’ai voulu que ce livre soit facile d’accès, il n’en demeure pas moins que les concepts sur lesquels s’appuie le modèle ComColors sont solides et trouvent leur racine dans des recherches de psychologues et psychiatres. Pour résumer je dirais que les fondements psychologiques du modèle ComColors sont présentés à travers une pédagogie simple et épurée.

AP : Comment peut-on  être formé à ce modèle ?

FJ : Si vous voulez suivre une formation pour utiliser le modèle, il suffit de se rendre sur le site www.comcolors.com. Les formateurs certifiés proposent des dates pour des séminaires interentreprises. Ces séminaires sont ouverts aux particuliers. Il existe même des séminaires en anglais pour ceux qui veulent profiter d’améliorer leur anglais tout en se formant à ComColors.

Si vous voulez devenir formateur ComColors, il faut me contacter. 

AP : Avez vous d'autres projets de livres ?

FJ :  Je ne manque pas de projets pour de prochains livres. Je vais surtout développer des co-écritures car comme je vous l’ai dit, le modèle ComColors est un modèle ouvert qui évolue en permanence. Je crois donc en la richesse des échanges. Le prochain livre sera destiné aux managers et proposera des outils simples et opérationnels pour manager des équipes ou des individus. Le point de vue que nous avons pris, car nous l’avons écrit à quatre, est de montrer à quel point ce modèle peut être utilisé concrètement dans les entreprises. Ce livre devrait paraître avant la fin de l’année.

 

© Culture-Chronique 2012

 

-                                                                                     

Découvrez le modèle COMCOLORS              

             

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :