Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
SEANCE 29 : L'HOPITAL PSY :

Je viens de rendre visite à une amie internée depuis dix jours en hôpital psy. En sortant je me suis dit :

Est-ce qu’un drame pareil pourrait m’arriver ?

Non, je suis convaincue que non.

Alors comment en est-elle arrivée là ?

Au départ, un poste à grandes responsabilités, beaucoup de pression, puis un licenciement, un grand  vide et le sentiment d’inutilité soudaine.

Elle en est arrivée là.

En étant trop forte.

En visant toujours l’excellence.

En ne s’écoutant pas.
En poussant le bouchon chaque fois un peu plus loin.

En ne demandant pas d’aide.

En accumulant le stress.

En  se connaissant mal.

Et en ne faisant aucun travail sur elle !

Elle aurait mieux fait de se payer une thérapie ou à minima une  thalasso !

Même la chambre du Formule 1 me semblerait  plus sympathique que sa triste cellule !

Comment peut-on enfermer des êtres dans des lieux aussi misérables pour les soigner.

Quelle tristesse !

Je suis sortie secouée et déprimée.

Comme quoi tout est relatif, la maison de retraite de ma mère me paraît comparativement un paradis. C’est propre, coloré, luxueux, confortable et le  prix en fin de mois horriblement élevé.

L’hôpital psychiatrique est sale, triste, pauvre, défraîchi sans moyen.

Dans l’échelle cauchemardesque dans le même registre, avec un degré supplémentaire, il y a l’état les prisons françaises…

Bien au chaud dans sa maison et dans sa  vie, quand personne ne nous oblige à nous confronter à cette réalité, qui se soucie de l’état des établissements psychiatriques ?

Ni moi, jusqu’à aujourd’hui, ni personne !

Je n’ai pas envie de m’en soucier, j’ai envie de les oublier, de les nier.

C’est tellement inconfortable d’y penser, tellement insoutenable, tellement culpabilisant ! J’ai juste envie de tirer le rideau comme au théâtre, de taper trois coups pour  que la scène se rejoue dans un univers chatoyant avec une amie redevenue flamboyante.

Passez- moi la baguette magique !

 

ALICIA RAHO (2011)

Lire la séance 30

Texte tiré de Monologue avec mon Psy© avec l'autorisation de l'auteure

Le Facebook d'Alicia RAHO 

Le site de l'illustratrice 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :