Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
SEANCE 30 : CHANGER DE VIE :

Suis-je la seule à être assaillie parfois par une envie soudaine, brutale, irrésistible et  irrépressible  de changer de vie ?

Tout quitter, pour tout recommencer. 

Quitter sa région, sa maison, ses connaissances, ses habitudes, son quotidien … pour un ailleurs.

Se donner une autre chance.

Mais partir implique – quoi qu’on en pense - d’avoir à trimballer ses bagages intérieurs, ses souffrances, ses blessures, son scénario de vie et son modèle du monde.

Et tout ça pèse très lourd sur nos frêles épaules où que l’on aille.

Il ne suffit pas  de s’expatrier sous un autre ciel pour que tout change. 

Et pourtant je suis tellement tentée.

Je ne suis pas une adepte de la région parisienne et de son climat morose. Mais j’aime Paris  et savoir cette grande capitale à portée de main me rassure. Pourtant, je suis fatiguée des trajets, du climat, du ciel gris, du métro, des gens tristes et agressifs du stress, de la pression  

J’ai envie d’autre chose.

Mais je ne sais pas vraiment de quoi.

Partir ! Miroir aux alouettes ou excellente décision ?

Rester : C’est le côté « sécurité » qui me retient.

Partir : C’est le changement fun qui m’attire.

Il y a deux parties en moi, la raisonnable, et l’audacieuse.

Celle qui se tient au réel et celle qui rêve de partir.

Je ne pensais pas qu’une fois, mon existence à peu près établie, partir deviendrait un arrachement, un cas de conscience, une mise en péril de l’équilibre trouvé.

Partir requiert un courage immense, ou une parfaite inconscience.

Une redistribution des cartes est-elle encore possible ?

Faire deux colonnes : une pour et une contre, et les remplir objectivement sans me mentir.

Mais rien ne me garantit qu’une fois loin, au bout d’un certain temps, l’envie ne me reprendra pas de partir à nouveau.

Partir comme  pour se jeter à l’extérieur de soi, pour accomplir le changement que l’on voudrait à l’intérieur de sa vie, de son couple, de sa famille.

Quelle ambition de réétudier simplement l’ici et maintenant, avant de se précipiter vers une quelconque décision !

Prendre le temps nécessaire pour réaliser une photographie aérienne  de ma vie actuelle et identifier les nouveaux territoires à découvrir…

Nos vies suivent des trajectoires qui sont aussi fragiles que le cristal et qui peuvent parfois se briser …

La probabilité de réussite tient aussi à l’envie et à la volonté.

Si j’ai le désir de partir, sans doute dois-je entendre qu’il faut que s’opèrent des changements. Mais aurais-je finalement la capacité à identifier lesquels ?

ALICIA RAHO (2011)

Lire la séance suivante

Texte tiré de Monologue avec mon Psy© avec l'autorisation de l'auteure

Le Facebook d'Alicia RAHO 

Le site de l'illustratrice 

 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :