Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
MAELSTRÖM de STEPHANE MARCHAND DESORMAIS EN POCHE par Marie SATOUR :

Maelström de Stéphane Marchand vient enfin d'être édité en poche ! Roman haletant où le Maestro, un homme hanté et détruit par son passé met tout en oeuvre pour régler ses comptes. Plusieurs personnes vont se retrouver malgré elles mêlées a ce maelström, une sorte de jeu de piste dans lequel nos héros tentent de faire le lien entre différents cadavres. Je n'ai d'ailleurs pas pu décider qui est le héros de l'histoire : le Maestro calculateur ? Harold Irving, écrivain en mal d'inspiration ? En y repensant, je ne sais plus très bien. C’est d’ailleurs sans importance. Comme souvent en littérature, Stéphane Marchand évoque la limite souvent poreuse entre le bien et le mal.

Maelström ne m'est tombé des mains qu'une fois la dernière ligne terminée et ma salement privé de sommeil. J'étais tenue en haleine du début à la fin : rythme du récit,  complexité de l'intrigue, dénouement inattendu, tous les ingrédients du thriller réussi. Maelström n’est pas seulement un thriller car il mêle histoires du passé, amour, vengeance, amitié, trahisons,  il possède en définitive beaucoup des caractéristques du récit shakespearien. Le moindre détail étant calculé, la musique est présente tout au long de l'histoire telle un bande originale. De plus je ne peux que vous encourager à visiter l'excellent site qui présente Maelström. On y trouve une bande annonce – un « booktrailer » comme on dit de l'autre côté de l'Atlantique - tout à fait réussie.  On peut également y entendre les différents tracks musicaux qui ponctuent le récit à la manière d’une bande son d'un film. Ce site - http://www.maelstrom-lelivre.com/ - est donc un excellent complément à un roman déjà très réussi. Il semble que l'auteur désire d'ailleurs voir son œuvre adaptée et c'est tout le mal que je lui souhaite, car l'histoire est magistralement conçue, le moindre détail a été pensé et le final est vraiment étonnant.

MARIE SATOUR 

Hugues DE SINGLY 

© Culture-Chronique --                                                

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

--   S'inscrire à la Newletter  

 

--  Le twitter CULTURE CHRONIQUE   

 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :