Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
SEANCE 42 : MON PRINCE CHARMANT NE VIENDRA PAS ... :

Alicia =  Alice = Pays des merveilles = Prince charmant.

Voici un cheminement évident qui m’a conduite là où j’en suis… c’est à dire à attendre le prince charmant.

Ma psy a soulevé non pas le lapin blanc d’Alice, mais un lièvre.

« Au fond Alicia, vous rêviez de rencontrer le prince charmant !? »

La clôture d’une énième séance sur le couple, s’est terminée sur cette formule assassine.

Je suis repartie avec ma pelote à dérouler, pourvu que je ne mélange pas les fils !

Je vais tirer le fil d’Ariane – une sacrée malchanceuse celle là ! - qui part du prince charmant pour arriver à Alicia, ou l’inverse.

Je suis mortifiée.

Je ne pensais pas être victime du cliché « prince charmant ».
De cette supercherie de Prisunic.

Qu’est-ce qui a pu, dans mon discours, lui faire penser que je courrais après lui sans me l’avouer ?

Je suis dépitée.

Comparé au prince charmant, figure emblématique qui n’existe que dans les contes, aucun homme réel, en chair et en os, serait-il pétri de mirifiques qualités, ne pourra rivaliser. Surtout le mien qui a renoncé à monter à cheval et à porter l’épée depuis toujours …

En comparaison, il sera vraisemblablement toujours MOINS.

Moins beau, moins parfait, moins aimant …moins prince.

Il ne pourra que répondre moins bien à mes attentes, et comblera moins bien mes désirs.

La vie n’est pas le pays imaginaire, et je suis loin d’être une princesse.

Autant renoncer à ce stupide rêve du prince charmant dès l’enfance.

On devrait  expliquer aux enfants, et ce le plus tôt possible :

QU’ON NE PEUT PAS TOUT AVOIR ET QUE L’AUTRE NE PEUT PAS REPONDRE A TOUS NOS BESOINS !

QUE LES PRINCES ET LES PRINCESSES N’EXISTENT PAS !

Nos gamins  ainsi fixés s’épargneraient cette ridicule quête du Graal.

Non les filles le prince charmant de notre imagination ne viendra pas et ne sauvera personne !

Il serait temps que nous comprenions une fois pour toute que la vie n’est pas un conte de fées qui finit toujours bien où les femmes sont toutes des princesses et les hommes des princes charmants… Non il y a aussi des ogres, des sorcières et des monstres, ce qui complique sérieusement nos vies sentimentales …

ALICIA RAHO (2011)

Lire la séance 43

 Texte tiré de « Monologue avec mon Psy© » avec l'autorisation de  l'auteure

-                                                                                                  -

Le Facebook d'Alicia RAHO 

Le site de l'illustratrice 

-                                                                                                  - 

 

 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :