Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
"TUTOYER LES ETOILES", UN PREMIER ROMAN DE CHRISTOPHE MATHIEU :

Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais personnellement, régulièrement, devant les visages fermés, les regards ternes que je suis amenée à croiser au bureau, dans la rue, les magasins ou les transports en commun, je me demande souvent si nombreux sont les gens à avoir la vie dont ils rêvaient. Quels sentiments les aidenr à survivre, quels objectifs les poussent à avancer ?

Comme moi, comme vous peut-être, Rémy Courtois, jeune cadre financier de trente trois ans, se questionne beaucoup à ce sujet. Il se lève tôt en ce mardi quatre novembre. D’ailleurs, cela fait plusieurs jours que Rémy se lève tôt. Il ne trouve plus le sommeil. Trop de questions dans sa tête. Régulièrement, un grand vide l’accompagne. Il se sent las. Pourtant, Rémy Courtois a tout pour être heureux. Enfin, c’est ce que la société peut dire de lui. Gosse de riche, enfance surprotégée, études dans les meilleures écoles, vacances de luxe, Rémy est marié à Chris, une jeune, jolie et brillante avocate très à l’aise en société, bien qu’elle n’ait pas eu la chance de « bien naître » comme lui elle n’a aucun problème avec l’argent.  Dès ses premiers pas, on peut dire que l’avenir de Rémy était tout tracé. Rémy est devenu ce que ses parents attendaient de lui. Seulement voilà ! Pour reprendre ses termes, Rémy « s’emmerde » dans sa vie.

En ce mardi quatre novembre, jour de son anniversaire, comme tant d’autres personnes, Rémy se questionne sur le rôle de son existence, son sentiment d’inutilité, le « ronronnement » sécurisant de sa vie. Il est en pleine crise existentielle. Il rêve d’autre chose, d’un ailleurs, mais il ne sait quoi, ni quel chemin emprunter pour trouver son « moi » profond. Quitter Chris ? Il n’en est pas question. Le couple s’aime trop profondément. Ce matin-là, Rémy ne se doute pas que sa vie va basculer en l’espace de trois jours. Et, ce matin-là, comme tous les matins, il se lève, prend son café, fait l’amour avec Chris qui le dépose ensuite à son travail, va boire un autre café chez Roger, le restaurant installé en face du building de la société financière pour laquelle il travaille. Comme tous les matins, il croisera les mêmes personnes, affrontera les mêmes plaisanteries plus ou moins douteuses, les mêmes collègues, la même hypocrisie accentuée d’un exceptionnel « Joyeux Anniversaire » - pas toujours sincère- et cette répétitive rengaine : 33 ans, l’âge du Christ à sa mort ! Et le soir, à nouveau, au restaurant où il fête cet anniversaire en famille… 33 ans, c’est l’âge de… « NOOOOOON ! » Trop ! C’en est trop pour Rémy ! Pris de malaise, il se précipite dans les toilettes. Là, il tente de se ressaisir, compte les secondes, encore et encore. A trente trois, c’est sûr, il les rejoindra… A cet instant, tout bascule. Il fait l’incroyable rencontre qui va changer sa vie. Un homme tout de noir vêtu apparaît, lui fait don d’un médaillon datant de l’Egypte ancienne censé l’aider à trouver son étoile, et lui confie l’importante mission de le conserver jusqu’au bout. Sans savoir quel doit être cet aboutissement, Rémy s’y lance à corps perdu, aveuglément. Il va alors appréhender une toute autre vie. Désinhibé, envahi par une force nouvelle, il va aussi déraper… L’homme d’ordinaire d’une grande lucidité, intelligent, va basculer dans la folie et voir son monde s’effondrer.

Fort d’une écriture sobre, rythmée et fluide, Christophe Mathieu joue habilement avec les répétitions nuancées qui contribuent à la vie de son roman. Le ton est grave, l’histoire prenante, ponctuée de scènes hilarantes qui vous font hésiter entre sourire et compassion pour le héros. Les dialogues animés, semblant pris sur le vif et dans des lieux familiers, et de très beaux portraits comme ceux de « La Ferraille », Josiane, Jocelyne, Elsa et Robert, vous transportent dans une vie qui pourrait être la vôtre, jusqu’au basculement soudain dans le fantastique puis la découverte d’une chute dramatique totalement inattendue. Un premier roman très réussi qui donne envie de découvrir davantage le monde de l’auteur.

MARIE BRETIGNY (2011)

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :