Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
LE PÈRE NOËL, UN COMPLOT DE PLUS par DENIS PARENT :

Je vais vous le dire comme je le pense : le père Noël c’est du pipeau. Une invention d’Endemol. Voici quelques arguments qui démontrent l’existence d’un complot pour nous faire croire à Santa Claus, ta mère. Techniquement et esthétiquement cette fable ne tient pas la route. Désolé les enfants, mais regardons la vérité en face.

 Le mec nait dans nos imaginaires en descendant par la cheminée. Tout le monde s’est toujours préoccupé de savoir si le feu était allumé. S’il l’est, franchement mettre ses grosses bottes dans la braise, c’est un coup à déclencher l’alerte incendie. Donc, on considère que le feu est éteint, et que l’animal descend, en rappel, dans le conduit. Comment se fait-il outre le fait que Noël est corpulent et que la cheminée c’est pas La Hague non plus qu’il n’arrive pas couvert de suie ? Un père Noël, noir. Black Claus. Mystère. Ou alors ce type est ramoneur. A ce propos, il n’a pas échappé aux psychanalystes amateurs qu’il est question d’un accouchement. Le gros fœtus rouge descend péniblement dans le conduit, arrive par les pieds (c’est un siège) dans l’âtre, suivi de son placenta lesté de cadeaux. Il est né le divin vieillard, aboule la came. Noël n’est pas franchement un mec cool. Ce look déjà est impossible. S’il n’y avait que la houppelande (j’adore ce mot hoopland !), mais le problème majeur, c’est le bonnet. Un truc de nain. Dès qu’on met ça sur une tête on ressemble à simplet et les gens vous parlent lentement avec le langage des sourds-muets pour mettre toutes les chances de leur côté. Et puis il y a l’équipage. Traineau/rennes. D’un ringard. Si encore c’étaient des chevaux. Il développe combien ton traineau ? Cinq cent chevaux ! Ouah ! Mais non, des rennes. Une biche avec des antennes satellites sur la cafetière. Madame de Fontenay en quadrupède. Et puis le traineau ? En plein réchauffement de la planète ? Où il le pose ? Je sais tout ça est magique, hop, décollage, atterrissage vertical, stabilisateur et fusées d’appoint. Mais les cadeaux ? Combien de cadeaux ? Rien que ce que je vois chez moi, pour mon fils et mes neveux, il faudrait déjà un traineau 35 tonnes semi-remorque Scania. La magie encore ? Et elle opère comment cette magie ? La poudre de perlinpinpin ? Vous voulez dire que c’est un drogué ? On va l’attendre avec le fusil le dealer je vous le dis moi. 

DENIS PARENT (2011) auteur d'Un chien qui hurle                                                        

Chronique tirée de "Mémoire d'un amnésique"© 

-                                           -                                       

Le facebook de Denis Parent

Le classement romans CULTURE CHRONIQUE 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :