Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
VOODOO SKANK : THE ORIGINAL LEGENDARY :

J’ai une idée bien précise de ce qu’est un musicien. En vérité ce n’est pas un être tout à fait comme les autres, qu’il soit  violoniste, guitariste, tromboniste ou que sais je d’autre, c’est juste quelqu’un  qui ne peut pas s’empêcher  de faire de la musique.  Voilà tout.   Le musicien n’a pas forcément besoin d’une salle de concert, il peut jouer  n’importe où, peu lui importe  du moment qu’il joue.  Dans la rue par exemple et pas seulement le 21 juin   !  Un vrai musicien est content de gagner sa vie  grâce à sa musique  mais, si on ne le paie pas, il joue quand même. C’est comme ça, c’est sa vie …  Je ne veux pas faire l’apologie des musiciens pauvres mais, si vous vous intéressez un peu à la vie de génies comme John Coltrane ou Charlie Parker, vous vous rendez compte que l’argent n’était pas  le moteur de leur existence même s'il aurait rendu leur vie plus simple.  Et je peux vous dire, sans vilain jeu de mots, qu’ils ont souvent soufflé dans  leurs instruments pour du vent.  C’est d’ailleurs une liaison parfaite avec le groupe français VOODOO SKANK, dont la moitié des six membres joue d’un instrument à vent , et qui  nous propose un album  de 12 titres fort réjouissants.

Pas la peine de se demander d’où leur vient leur formidable énergie.  Leur formation  ressemble à ces fanfares de la Nouvelle Orléans qui déboulent dans la rue  pour mettre la population en joie, on  marche à leur côté, on  danse, on chante. Un concept assez peu français  et c’est bien dommage…. Reste que VOODOO  SKANK, dont les papiers d’identité  annonce une naissance en 2003,  nous propose  un opus  qui vous évitera la poignée de vitamines que vous avalez le matin pour  vous donner du courage. L’organe du chanteur Michel Laporte  semble avoir été dérobé à Tom Waits ce qui n’est pas pour déplaire.  Les compositions alertes et pleines d’énergie  nous entrainent dans un univers qui hésite entre Higelin et Captain Beefheart. Un groove d’enfer et une production léchée.

Voilà un groupe de rock qui a du swing, ce qui  n’est  pas si courant. L’album “The original legendary “Goldel Megaphorn”  alterne compositions originales et reprises prestigieuses. Tous les textes sont en anglais, ce qui parait tout à fait logique, l’influence  générale étant nettement Nord américaine.   VOODOO SKANK dispose d’une solide rythmique, véritable colonne vertébrale de la formation qui, associée aux instruments à vent, leur donne des allures d’incroyable funk machine.  Les membres du groupe maitrisent des pans entiers de la culture musicale américaine et nous proposent  12 titres jubilatoires,  où le blues se mêle à la soul et qui ont visiblement profités d’un rodage sur scène, lors des nombreux festivals auxquels le groupe participe.  12 titres de désir et de plaisir, pleins de cette sève propre aux vraies formations, celles qui font de la générosité la condition  du partage avec le public.

MUSTAPHA BOUMIA (2012)

 -                                                                                               -

--   LES CHRONIQUES MUSICALES CULTURE CHRONIQUE

-    LE SITE VOODOO MUSIC

 

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :