Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
ELLESONPARIS : PARI GAGNÉ ! :

            

  Nous portons tous un peu de Paris en nous dès lors que nous y avons passé une heure, un jour, une année, une vie...  Les villes du monde qui peuvent s’enorgueillir d’avoir suscité autant d’images, de souvenirs, de bonheur et d’enthousiasme sont rares. Rome sans doute, Londres, New York.  Villes rêvées, espérées, villes de lumière et de cinéma.  On ne célèbre pas assez les grandes villes de nos vies ; elles sont un peu comme nos histoires d’amour, jamais effacées, toujours renouvelées, mythes vivants ne cessant de se reconstruire  au gré des saisons du coeur. 

   Le coffret ELLESONPARIS est une oeuvre musicale, graphique et littéraire qui nous entraine dans une promenade parisienne qui passe par les 20 arrondissements de la capitale. Mais chacun le sait, une promenade pour être réussie exige que l’on soit bien accompagné. Partager une petite marche dans les rues et les boulevards de notre cher Paris avec vingt sublimes actrices est une perspective tout à fait stimulante car chacune d’elles nous a fait rêver au détour d’une scène cinématographique qui reste pour nous – des années plus tard - un moment d’une intensité exceptionnelle.  Elles traversent nos vies commes les fées d’un songe d’une nuit d’été, nous ne pouvons les retenir mais nous pouvons en garder la mémoire. Elles sont de l’étoffe dont sont tissés nos rêves.

   N’est-ce pas une belle idée et une extraordinaire aventure que de proposer à Natacha Régnier, Marie-Amélie Seigner, Vahina Giocante, Hanna Schygulla, Agnès Jaoui, Charlotte Rampling, Juliette Gréco et Anna Mouglalis, Adrienne Pauly, Elisa Tovati, Irène Jacob, Zaza Fournier, Elisa Sednaoui, Laura Smet, Jane Birkin, Dominique Blanc, Maria de Meideros, Romane Bohringer, Zoé Félix, de travailler séparément à une oeuvre collective.  Chacune d’elle compostant son ticket de métro dans son arrondissement préféré.

  L’idée vient de loin, elle est celle de Nicolas Boualami, auteur de son état qui n’a eu de cesse de faire vivre ce projet malgré les embûches, chausse-trappes et dénégations qu’il a pu rencontrer. Les plus beaux projets sont souvent le fruit d’un parcours de chien, et à ce titre Nicolas Boualami - qui soit dit en passant est l’une des meilleures plumes hexagonales – n’a pas été épargné. Il a fallu la rencontre avec Thierry Perrier le PDG de Passport Music, une maison d’édition musicale comme il n’en existe plus beaucoup sur la place de Paris, pour que les pièces du puzzle commencent à se rassembler.  Réunir vingt actrices sur un même projet artistique,  c’est finalement plus difficile  que de réaliser un film mais le jeu en valait la chandelle.

Que n’aurions-nous espéré entendre chanter Charlotte Rampling  “L’amante de Saint-Germain des près”

Fermez les yeux monsieur,

Et laissez-moi disparaître

Je ne vous appartiens pas

Je suis d’une autre rive,

Celle qui loge près du coeur

La rive gauche…

Et si vous me cherchez… 

Vous me reconnaîtrez au bar du Lutetia

Sirotant des alcools forts

Pour oublier que les hommes sont faibles

Ou bien Agnès Jaoui revenant dans le 5eme arrondissement de son enfance.

Devant les lions du zoo qui tournent dans leur cage

Je te laisse m’embrasser unp eu à la sauvage

Et si le jardin des Plantes tourne à l’orage

Que dans tes yeux se dessine un ciel plus sage 

Les petits instantannés se succèdent dans ce tour de Paris poétique et profondément nostalgique. Boualami a su habiller ces actrices des mots de son quartier, ceux qui peuplèrent leur enfance, leurs amours, leur vie …  Nous les suivons émerveillés dans cette évocation chorale qui traverse autant de ponts Mirabeau que d’arrondissements.  Les illustrations de Pierre Elie Ferran dans le très beau livret qui accompagne les 2 CD encouragent notre rêverie.

Pour ne rien gâter le coffret ELLESONPARIS est aussi un très bel objet, le livret ne comptant pas moins de 130 pages où se croisent les textes des chansons, une évocation historique de chaque arrondissement.  L’ensemble ne serait pas complet si nos vingt actrices chanteuses n’avaient pas pris la peine de nous expliquer ce qui les liait à leur quartier.  Ainsi Romane Bohringer après avoir dansé Dans les bras d’un pompier s’applique à elle-même le questionnaire de Proust :

                “Si Paris était un arrondissement ? 

                             Ménilmontant, c’est très Paris. Un côté de la rue est situé dans le 11eme, l’autre dans le 20eme

                Si Paris était un parfum ?

Ce serait quelque chose de chaud, d’urbain, donc l’odeur du café.

                   Si Paris était un chanteur ?

Serge Reggiani …”

L’évocation de Reggiani sonne à elle seule comme un moment d’intense nostalgie sur le Paris de Saint Germain :

Il suffirait de presque rien

Peut-être dix années de moins

Pour que je te dise "je t'aime"

Que je te prenne par la main

Pour t'emmener à Saint-Germain

T'offrir un autre café-crème

Finalement Nicolas Boualami – qui aurait eu toutes les qualités pour être le parolier de Reggiani - a réussi beaucoup plus qu’un excellent album. ELLESONPARIS est tout simplement une oeuvre monde qui nous plonge dans ce Paris que nous partagions tous sans y penser vraiment. Maintenant nous ne l’oublierons plus jamais. 

ARCHIBALD PLOOM 

© Culture-Chronique -                                                   -

--  Les chroniques musicales Culture-Chronique  

--  Le classement littéraire CULTURE CHRONIQUE

--  S'inscrire à la Newletter

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :