Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
LIGNES CROISÉES de Thierry CRIFO :

Nombreux sont celles ou ceux, jeunes ou plus âgés, qui confient à leur journal intime, leurs états d’âme. Précaution ultime pour tous ces prosateurs en herbe, dénicher l’endroit introuvable pour cacher leurs secrets. Ne jamais être lu, ne jamais être reconnu, ne jamais être mis à nu ! Mais l’écriture n’offre-t-elle pas, comme au cinéma, cette possibilité de confier sa vie à des personnages fictifs et de construire ainsi son autofiction ?

C’est ce que va découvrir cette quadragénaire anonyme  dans le livre  de Thierry Crifo.

Alors qu’elle traîne sa vie comme un lourd fardeau, qu’elle s’interroge sur son avenir, vous l’aurez compris, elle décide un soir de se libérer, en jetant son mal être…. dans un cahier. Elle n’abandonne pas pour autant son livre de chevet « Les absents ». Pourtant, elle est loin d’être passionnée par sa lecture mais plutôt intriguée par le style d’écriture de la romancière Bérangère Cazo. Les critiques ne sont d’ailleurs pas toujours très tendres avec cette auteure. Même si elle est connue, elle n’en reste pas moins fragile, sensible, mystérieuse. Au fil des pages, elle aussi nous dévoile en douceur ses secrets, ses peines, son histoire. 

Cette lecture en parallèle de deux journaux intimes (l’anonyme esseulée, la romancière connue),  ponctuée par des passages du livre «  Les absents », nous laisse à penser que ces deux femmes vont finir par se rencontrer. Mais la rencontre est-elle utile et fructueuse si elle est furtive et sans échange ?

Comment cette inconnue va-t-elle réussir à communiquer avec Bérangère Cazo ?

Comment va-t-elle comprendre qu’il suffit parfois de se cacher pour mieux être trouvé ? De se servir  « des autres » pour émouvoir ?

Comment va-t-elle réussir à dévoiler son intimité tout en la préservant ? Ce travail d’équilibriste auquel elle se livre portera-t-il ses fruits ?   

Comme nous le dit Bérangère Cazo « Les lignes parallèles  ne se croisent jamais… sauf une fois brisées »

Toute la force du livre de Thierry Crifo est de nous transporter dans cette fiction, de nous happer. Comme un livre «  aimant » nous sommes inexorablement attirés par cette histoire, ces histoires. 

SYLVIE LAVAINE (2012)

© Culture-Chronique --                                                

--  Le classement Romans CULTURE CHRONIQUE

--  Les chroniques littéraires Culture-Chronique

 --  Le classement littéraire CULTURE CHRONIQUE

--  S'inscrire à la Newletter

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :