Partager cette chronique:
La librairie.com Amazon Babelio Decitre Fnac Nolim Sauramps Mollat La Procure Ombres blanches
SEANCE 79 : FAIRE DES CHOIX :

 « Vous devriez apprendre à choisir  Alicia, la vie serait plus simple pour vous ! »

Choisir.

Choisir signifie décider.

Choisir  c’est finalement prendre parti.
Choisir peut sinifier erreur.

Choisir implique de renoncer au reste.

Choisir mais comment ?

Mais pourquoi ?

C’est être capable de hiérarchiser mes envies.

C’est  savoir exactement ce que je désire en premier.

Ce qui serait le meilleur moi.

Je réalise que les petits choix sans importance comme choisir un plat sur un menu, peuvent me poser problème.

J’hésite, je relis, et sous la pression de la serveuse, si elle ne me laisse pas le temps nécessaire à l’élaboration de ce choix, qui est laborieuse parfois, je peux commander dans la précipitation forcée,  n’importe quoi sauf ce que j’avais envie de manger.

Ce qui provoque chez moi déception puis colère.

Cet acte qui semble si simple, si plein de bon sens peut se révéler un désastre quand il est mal mené.

« Il y a des choses pour lesquelles vous n’avez pas le choix.

Des choses qui s’imposent à vous. »

Mais pour tout le reste, j’ai le choix.

Ce choix me paraît parfois sans fin.

Je crois que je souffre de vouloir  toujours réaliser le BON choix.

Mais au fond que signifie le bon choix ?

C’est celui qui me satisfait à l’instant T.

Je choisis d’aller ou non à ma séance de thérapie.

Mais si je n’y vais pas.

Je n’ai pas d’autre choix que de payer quand même ma séance.

Mais si j’ y vais j’ai le choix de parler ou de me taire.

D’aller droit au but ou de tourner autour du pot.

Je peux choisir d’arrêter définitivement ou  choisir de continuer.

Le choix est une grande liberté.

Je ne peux pas choisir mon âge, mais je peux choisir de l’assumer ou pas.

Je me suis surprise à écrire la liste de tous les choix que j’avais.

J’ai été étourdie par sa longueur.

Que de possibles s’ouvraient à moi.

Je ne sais pas si cela allait me faciliter le choix et la vie, mais je venais de prendre conscience d’une chose : j’avais une chance folle.

J’étais libre de faire « Mes choix ».

Alors je j’ai décidé de choisir d’avoir « le choix  de choisir » et « le droit d’hésiter ... »

ALICIA RAHO (2013)

 Texte tiré de « Monologue avec mon Psy© » avec l'autorisation de l'auteure

© Culture-Chronique -                                               -

--   Lire la séance suivante

--   Relire le feuilleton des séances depuis le début

--   Classement Romans CULTURE CHRONIQUE

--   Le site de l'illustratrice

--   Le Facebook d'Alicia RAHO

--   S'inscrire à la Newletter

Partager cette chronique:
Toutes Nos Chroniques
Rechercher par Auteur :